Qui est voxe ?

Voxe, le média d'empowerment féminin.

Voxe est le média indépendant qui s'adresse aux jeunes actives. Avec sa newsletter gratuite, la Quotidienne, Voxe aide chaque matin plusieurs milliers de jeunes Françaises à affronter la journée avec confiance. Voxe accompagne son audience à se sentir plus légitime pour parler actu, vie professionnelle, engagement civique et environnemental et finances personnelles. Plus assurées, nos lectrices provoquent davantage de conversations et osent se faire entendre.

Pour que les femmes prennent leur place dans la conversation, on s’est donné comme mission de commencer par réconcilier notre génération avec l’actu, parce que l’info, tmtc, c’est le pouvoir.

On a créé la Quotidienne pour combler un trou dans la raquette de notre société : l’invisibilité des femmes dans les postes de pouvoir, qu’ils soient politiques, médiatiques, économiques ou sociaux. Le monde se prive de toute une foultitude de badass éclairées qui peuvent nous préparer un futur ensoleillé.

Et comment vous faîtes ?

Pour ça, on s’est fixé 4 règles de base : on écrit pour vous, pas pour nous. On ne s’interdit aucun sujet, de la crise de la dette aux relations entre l’UE et la Russie. On te permet tout, chaque jour on te file les outils pour être encore plus indépendante dans ta vie pro, financière, publique ou écolo. Et règle la plus importante : on se marre en écrivant, et en vous lisant. Parce que c’est pas parce qu’on parle d’infos sérieuses qu’on ne peut pas voir la vie côté biscotte.

C’est clair.

On a fait un constat. Aujourd’hui, la plupart des médias sont écrits par des hommes pour des hommes, ce qui laisse beaucoup de lectrices de côté, faute de pouvoir se reconnaître dans ce qu’elles lisent.

Attends qu’est ce qui te fait dire ça ?

Les hommes sont plus présents dans les postes de pouvoir médiatique, parmi les journalistes à l’écran, mais aussi parmi les experts interviewés (19% de femmes en 2020), alors que les femmes sont plus souvent interrogées en tant que victimes ou sur des sujets perçus comme “plus féminins” genre la famille. Cette sorte d’invisibilité et de répartition inégale des tâches dans les médias a un impact sur la consommation des news : c’est un fait, les femmes suivent moins l’actu que les hommes (54% des femmes vs 64% des hommes se disent intéressés par l’actu) et constituaient, il y a quelques années encore, seulement 38% du lectorat de la presse nationale. 

C’est ballot, mais au final qu’est-ce que ça change ?

Pas mal de choses. Déjà, on se projette sans doute moins dans quelque chose qu’on ne voit pas : pas de femme Présidente de la République ou Première ministre, pas de femme PDG du CAC, peu de femmes expertes à la TV… Pourtant, nous, on est persuadées que c’est un cercle vertueux : si je me sens mieux informée, je peux mieux participer à la conversation et j’ose m’affirmer davantage. Peut-être que j’utiliserais ce regain d’audace pour exploser le plafond de verre, peut-être qu’il me servira d’abord à arrêter de regarder mes chaussures dès qu’un sujet politique ou économique surgit à l’apéro, peut-être aussi qu’il me donnera envie d’agir et de m'engager.

Ok, mais pourquoi vous voulez que les meufs s’engagent ?

On y arrive, Olive. On veut qu’elles s’engagent parce que, quand elles le font, ça fait des chocapics. C’est pas nous qui le disons, c’est la théorie des Cultural creatives, ou Créatifs culturels, développée dans les 90’s par Ray & Anderson aux US puis exportée un peu partout depuis. Les universitaires ont démontré qu’il existe dans nos sociétés une frange de la population qui change le monde : sa particularité ? Elle est attachée à des valeurs liées à l'écologie, à l’engagement sociétal, au féminisme et au développement personnel. 2e particularité : ce sont surtout des femmes, particulièrement de 20 à 35 ans. Alors, bien sûr, ces jeunes femmes ne sont pas les seules concernées, il y a aussi des femmes plus âgées et des hommes, mais elles en constituent la majorité. 

Donc pour nous, la question elle est vite répondue : en motivant particulièrement ces créatives culturelles à s’intéresser et intervenir sur des sujets du débat public, on met de l’essence dans la machine à changement.

Qui se cache derrière Voxe ?

Voxe c’est un média indépendant, il appartient à ses co-fondateurs : Léonore de Roquefeuil, Charlotte Richard, Thibault Geffroy et Edouard Schlumberger, à ses salariés et aux investisseurs qui nous ont fait confiance.

Voxe c’est aussi une communauté, un Gang exclusif constitué de ses plus fidèles ambassadrices et de personnalités qui changent le monde, chacune à leur manière.

Découvrir la Quotidienne de Voxe