Remboursement des dépenses de campagne électorale : à quoi les candidats ont-ils droit ?

Pour favoriser l’égalité entre les candidats, les dépenses de campagnes des candidats à l’élection présidentielle sont plafonnées. Pour l’élection de 2017, le maximum est de  16,851 millions € pour le 1er tour et de 22,509 millions pour les candidats qui atteignent le 2nd tour 

Après l’élection et la validation des comptes de campagnes, l’Etat rembourse en partie les dépenses de campagne. On sait déjà à quel niveau de remboursement peuvent prétendre les 11 candidats. Ce dernier est calculé en fonction de leur score au 1er tour et de leur qualification ou non au 2nd tour : 

QUALIFIÉS POUR LE 2ND TOUR = REMBOURSEMENT DE 10,691 millions €

CANDIDATS A PLUS DE 5% DES SUFFRAGES EXPRIMÉS = REMBOURSEMENT DE 8,004 millions €

CANDIDATS A MOINS DE 5% DES SUFFRAGES EXPRIMÉS = REMBOURSEMENT DE 800 423 €

Avant l’élection, l’Etat avance 153 000 euros à tous les candidats avant le 1er tour. Cette somme est ensuite déduite du remboursement dont bénéficient les candidats.

Le remboursement de l’Etat ne peut pas être supérieur à la somme d’argent personnel investi dans la campagne par un candidat.

Publié le 26 avril 2017