Women capital : investir dans des boîtes portées par des femmes

Money money

Women capital. On t'avait donné quelques tips pour consommer dans des entreprises qui soutiennent la parité. Mais les inégalités de genre sont aussi très présentes dans l'investissement privé.

En France, les entrepreneures auraient 30% de chances en moins de lever des fonds que les entrepreneurs, et 90% des fonds levés en 2020 sont allés à des équipes fondatrices 100% masculines.


Ces chiffres viennent d’une étude du cabinet de conseil BCG pour le collectif SISTA, un groupe de business women qui cherche à féminiser l’investissement via une charte aujourd'hui signée par une cinquantaine de fonds.

D’après SISTA, les fonds d’investissement français sont composés à 90% d’hommes. Le problème, c’est que ce sont ces structures qui financent l’innovation, et donc qui influencent le monde de demain. Si on les féminisait, les entrepreneures se sentiraient plus en confiance pour pitcher leurs projets. Par ailleurs, les investisseures seraient plus aptes à comprendre les innovations qui améliorent la vie des femmes, comme dans le secteur de la FemTech, qui est en pleine croissance. La FemTech, c’est une niche tech qui répond aux besoins des femmes, souvent liés à leur santé. Par exemple, la start-up française Lattice Médical crée des prothèses en tissu biologique imprimées en 3D, pour la reconstruction des femmes touchées par les cancers du sein.

Mais investir dans la diversité ne bénéficie pas qu'aux femmes, car on sait que les boîtes qui sont en tête en termes de parité ont plus de chance de générer des profits supérieurs à la moyenne que les autres.

Publié dans la Quotidienne du
16/9/21