Sister with Transistors, le docu sur les pionnières de l'électro

Culture

Bombes platines. Si l’électro semble toujours être une affaire d’hommes, les meufs mettent aussi de plus en plus les doigts dans la prise et les mains sur les platines. Et ça ne date pas d’hier... mais des 30's ! La preuve avec « Sisters with Transistors », un docu engagé qu’on t’a déniché comme un vieux vinyle planqué dans le grenier. La réal Lisa Rovner remonte aux origines de la musique électronique et surtout de ses pionnières méconnues de l’expérimentation musicale qui ont adopté les machines et leurs technologies pour transformer complètement la façon dont on produit de la musique aujourd'hui.

Ces pionnières, on connaît leurs noms, mais peut-être plus leurs sons, et l’héritage musical qu’elles ont laissé. Elles s’appellent Clara Rockmore, Daphne Oram, Pauline Oliveros, Delia Derbyshire, Maryanne Amacher, Eliane Radigue, Suzanne Ciani ou encore Laurie Spiegel qui raconte cette folle épopée dans le film. Elle explique que « l'électronique leur permet de faire de la musique qui peut être entendue par d'autres sans avoir à être prises au sérieux par l'establishment dominé par les hommes. » Elles ont trouvé, grâce aux machines, un espace de liberté et de créativité.

Avec le contexte social, politique et culturel plus large du 20e siècle comme toile de fond, « Sisters with Transistors » révèle, grâce à de formidables archives - au cœur de leurs studios-labos avec leurs câbles multicolores, les morceaux de bandes magnétiques découpés aux ciseaux, les ordis vintages et les synthétiseurs imposants, une lutte d'émancipation unique, restaurant le rôle central des femmes dans l'histoire de la création musicale.

Psst. Pour te mettre dans l'ambiance, commence par ajouter la playlist Spotify à tes favoris. On prévient, ça décolle bien les racines.

Publié dans la Quotidienne du
25/6/21