Roc & Saule : la posture de négociatrice

Work work work

Une bonne négociatrice est dure comme le roc, flexible comme le saule. La citation n’est pas de nous mais on l'adore. Du réveil au coucher, de l’ouverture de tes mails au menu du déjeuner, la vie est une négociation géante. Pourtant, dans la famille "ce qu'on n'a pas appris à l’école", je demande : la négociation ! Voici nos clés pour mieux négocier :

- Une bonne négociation suppose de savoir qui on est, et ce qu’on veut. Donc avant de parler pépettes, définis ce que tu veux dans ta pocket (on en parlait là).

- Puis, prends le temps de comprendre qui est l’autre et ce qu’il veut. Autrement dit, fais preuve d’empathie. Concrètement, tu peux reformuler ce que l’autre dit. Ça lui démontre que tu l’as écouté et compris, et ça fait avancer la discussion.

- La négociation commence là où la violence s’arrête. C'est toujours pas de nous, mais c’est clé. Pour aller là où tu veux, vas-y mollo : il faut bien séparer les faits des gens pour dépassionner le débat, et trouver une solution constructive pour les deux parties.

- La négociation, c’est un échange de termes. À chaque fois que tu fais une concession, exige une contrepartie. Parce que donner sans rien en face, ça fait rarement plaisir, même à l’autre partie. Et surtout, une concession mal ou trop vite faite peut aussi augmenter les exigences de la partie en face. Bref, paradoxalement, c’est contre-productif.

Pour masteriser l'art de la négo : on te conseille ce podcast, ce bouquin et les ressources d'Harvard.

Publié dans la Quotidienne du
4/10/21