Repérer le greenwashing

Planète

Débusquing de greenwashing. En français, on dit "écoblanchiment", c’est la technique utilisée par certaines marques pour faire croire qu’elles sont écolos alors que non. 3 techniques classiques :

Des matériaux faussement écolos. Un vêtement en "fibres de bambou" est-il écolo ? Pas forcément, car il y a de grandes chances qu’il soit produit à partir de viscose de bambou, une matière chimique artificielle suivant un processus chimique lourd. Mais il reste tout de même moins néfaste pour l'environnement que d'autres matières.

"0 carbone ". De + en + d’entreprises affirment être "climatiquement neutres" ou "0 carbone", sans présenter leur méthode de calcul. Bonne nouvelle, à compter de 2023, une justification chiffrée sera obligatoire.

L’argument recyclage. Tu peux trouver des bouteilles en plastique fabriquées "à partir de matériaux recyclés". Souvent, la part recyclée est de 20 % max et la bouteille ne sera sans doute pas recyclable.

Ici, un palmarès des opérations de greenwashing en 2021.

Label idée. Des labels ont été mis en place pour garantir une démarche environnementale ou un procédé de fabrication bien précis. Le hic, tu l’auras sans doute remarqué, c’est qu’ils sont très nombreux. Pour t’y retrouver, on te conseille ce site, qui recense 100 labels environnementaux fiables, classés par produits.

Éco-score, Planet-score… pour apporter plus de transparence et de lisibilité aux consommateurs, des initiatives de notation sur le modèle du Nutri-score se développent. L’objectif est de pouvoir mesurer de manière claire - avec une note allant de A à E - l’impact environnemental des produits alimentaires.

Publié dans la Quotidienne du
3/5/22