Profite de ton enveloppe de CPF pour te former

Work work work

Ok Ladies, now let's get in formation. Toi, on sait pas, mais nous, on a des tonnes de potes qui se sont reconverties ou ont changé de job ces derniers mois : l’une a lâché son poste de RH pour (re)devenir psy, l’autre a quitté les bureaux pour devenir instit, d’autres ont radicalement changé de secteur. Ce ne sont pas des cas isolés, on estime que 34% des cadres ont effectué une reconversion ou sont en train de le faire. Si toi aussi, tu veux évoluer, t’ouvrir les écoutilles ou changer de vie, tu peux choper le coup de pouce du compte professionnel de formation.

Que tu sois salariée, demandeuse d’emploi ou même freelance, tu as sûrement accumulé des heures de formations financées par l'État pendant ta carrière. Pour voir le pécule amassé, inscris-toi sur Mon Compte Formation avec ton mail et ton numéro de sécu.

En bref, le montant que tu as cumulé te permet de financer tous types de formations. Sache que si t’es salariée, tu n'as pas besoin de l'accord de ton employeur, tant que ta formation ne clashe pas avec tes horaires de travail. Et si jamais ta formation rêvée coûte plus cher que ton cumul, tu peux compléter toi-même, demander à ta boîte ou à Pôle Emploi de le faire, ainsi que bientôt à ta région, ton OPCO (pour « opérateur de compétences », qui dépend de ta branche de travail) et c'est pas tout.

Your attention please, si tu étais salariée avant 2014, tu as sûrement obtenu des heures de Droit Individuel à la Formation que tu as jusqu’au 30 juin 2021 pour transférer vers ton Compte Formation.

Pour dépenser ton pactole, t’as plus de 14 000 formations éligibles, tu peux faire ton bilan de compétences, peaufiner ton niveau d'Hindi (par exemple), ou même passer ce permis B pour rouler en chantant La Felicita sur la route des vacances.

Psst. Pour se rencarder avant de se lancer, ce guide est une mine d'or.

Publié dans la Quotidienne du
14/6/21