Portrait : Souad Boutegrabet

In da city

Shine bright like Souad. En Europe, seules 18 % des spécialistes de la tech sont des femmes, et dans les quartiers défavorisés, près d’1 femme sur 2 est en dehors de l’emploi, vs 1/3 ailleurs. Souad Boutegrabet résoud l'équation avec une école de code.

Après une enfance à Orly, où elle joue au foot et cultive sa geekerie grâce à un oncle passionné d’informatique, Souad Boutegrabet travaille d’abord 10 ans dans la gestion de patrimoine. Puis elle se lasse et voyage 6 mois aux US, avant de lancer Des_Codeuses, une école de code pour les femmes des quartiers populaires. Son projet, elle l’imagine pour leur permettre de s’émanciper grâce à un travail mieux rémunéré et moins fatiguant que ceux qu’elles exercent souvent. Depuis janvier 2020, Des_Codeuses propose des formations rémunérées pour celles qui ne peuvent ni se passer d’un salaire ni s’offrir les formations payantes. En 5 promotions, plus de 80 femmes se sont formées au code pour devenir web-designers ou développeuses. 90 % sont sorties avec un CDD ou un CDI. L’école pilote 2 antennes, à Paris et Saint-Ouen (93), et vise d’en ouvrir 2 autres cette année, dans les quartiers nord de Marseille et dans la métropole de Lille.

Pour plonger dans son parcours, tu peux écouter cet épisode du podcast Started from the banlieue, dans lequel Souad s’est livrée.

Publié dans la Quotidienne du
4/5/22