Podcast : le 20e siècle raconté par Mamie

Culture

Tu écoutes ce que te dit Mamie ! « Avoir 97 ans, c’est affreux ! » Épouvantable même, si l’on en croit Marie-Geo, 98 ans bientôt. Une (très) vieille dame, bons pieds, mauvais yeux, dont la vie, pourtant bien remplie, semble être passée trop vite, comme elle le confie à Marion de Boüard et Héloïse Pierre, qui ont lancé le podcast « Mamie dans les orties ». Le principe est tout simple : donner la parole à celles qu’on a trop peu entendues et écoutées. Les deux intervieweuses posent alors leur micro autour d’une tasse de thé chez des grands-mères qui disent tout, vraiment tout, sans en avoir l’air...

Certaines ont des prénoms qui sont redevenus à la mode, d’autres non. Elles s’appellent Dora, Clémence, Mado, Arlette, Paulette, Françoise, Catherine, Jacqueline, Roselyne… ou « Mamie Coco ! » Elles ont tout vu, et surtout tout vécu. Elles sont des pionnières, « les premières qui ont eu le droit de voter, d’avoir un chéquier à leur nom, de divorcer, d’avorter… Finalement de vivre de plus en plus librement ! » expliquent les deux créatrices. Les interrogées ont connu la guerre, la Shoah, l’école séparée entre les filles et les garçons, elles ont parfois fui leur pays. Certaines ont eu un mari qui leur a interdit de travailler – oui, les femmes ont obtenu le droit d’exercer un travail sans l’autorisation de leur mari qu’en 1965 ! – quand d’autres se montraient « pressants » pour reprendre l’expression de Marie-Géo qui évoque alors, à demi-mot, la question du "devoir conjugal".

Dans les derniers épisodes – confinement puis mesures sanitaires oblige – ce sont les auditeurs qui ont interrogé leurs aînées. Dès cet été, « Mamie dans les orties » ressort du bois et repart à la rencontre des grands-mères avec le projet « Le tour de France des mamies ». En attendant, tu dois écouter toutes ces formidables rencontres qui font sourire et donnent parfois la chair de poule, tout en nous rappelant constamment que "faut pas pousser...(mémé dans les orties)".

Publié dans la Quotidienne du
2/7/21