Mode de scrutin des régionales : t'endors pas, on rembobine

In da city

Dimanche, je suis respo ambiance. Que tu aies voté ou pas au 1er tour, on est là pour t’aider à creuser les enjeux, et y voir clair dans le bruit ambiant. On te guide pour capter ce qui se joue avec le 2e tour de dimanche. Il faut d’abord bien avoir en tête que lorsque l’on vote, que ce soit pour les régionales ou départementales, on désigne en fait des conseillers qui vont siéger au Conseil régional ou départemental, sorte de parlement local. Et comme au niveau national, ce parlement désignera après l’élection un ou une présidente, qui sera un peu un Premier ministre local : la personne qui représente et pilote l’action. Logiquement, elle est issue de la liste qui a le plus de sièges au Conseil. Mais cela ne veut pas dire que cette liste a tous les pouvoirs puisque les autres peuvent jouer un rôle fort d’opposition, voire d’obstruction. Dimanche, en plus de désigner une liste dont les valeurs te parlent, tu contribues à déterminer l’ambiance qui règnera dans ce gouv miniature et son hémicycle. Pour s’assurer que celle-ci reste à peu près constructive, on a mis en place un mode de scrutin créant une majorité : aux régionales, c’est le scrutin de liste proportionnel à deux tours avec prime majoritaire. T’endors pas, on rembobine.

On prend l’exemple de l’Île-de-France (IDF), pas parce que ça nous arrange (peut-être aussi), mais parce que beaucoup d’entre vous y vivent. Voici les résultats obtenus dimanche : aucune liste n’a obtenu la majorité absolue (>50%) mais 6 listes sur 11 ont plus de 10% - Pécresse (droite), Bardella (RN),  Saint-Martin (LREM), Bayou (EELV), Pulvar (gauche), Autain (LFI), ça veut dire qu’il doit y avoir un 2e tour et que ces 6 se qualifient. A l’issue du 2e tour, la liste arrivée en tête chopera directement 25% des sièges - 52 sur les 210 du Conseil -, ensuite, toutes les listes qui ont fait plus de 5% récupèrent des sièges proportionnellement à leur pourcentage de voix. Imaginons que Pécresse reproduise son score du 1er tour soit env 36%, et que la nouvelle liste de gauche réunissant Bayou + Pulvar + Autain reproduise les scores cumulés du 1er tour (34,3%), Pécresse reste devant et récupère 25% des sièges + 36% du reste - soit env 109 en tout, alors que la liste de gauche aura 34,3% du reste, soit env 54 places. Capiche ?

Pour les départementales le mode de scrutin est différent, il est bien expliqué ici.

Psst. Si tu veux voter, checke notre kit avec les infos sur le rôle des régions et départements, les listes candidates et notre tuto infaillible pour donner procuration.

Publié dans la Quotidienne du
23/6/21