Métaux is the new pétrole

Planète

Métaux is the new pétrole.

Entre 2007 et 2020, 10 milliards de smartphones ont été vendus dans le monde. 10 milliards. Avec la croissance des produits tech, on quitte progressivement les énergies fossiles - pétrole, gaz naturel et charbon - pour des énergies qui ne produisent pas ou peu de CO2 comme l'éolien, hydraulique, solaire, thermique mais nécessitent des métaux. Paradoxalement, pour faire notre transition énergétique, on quitte une ère des combustibles fossiles pour entrer dans celle des métaux, qui sont, eux aussi, une ressource épuisable.

Pourtant, des métaux, tu en utilises au quotidien, dans tout ce qui contient une batterie (ton tél) ou des tuyaux (ta maison). Il faut par ex 60 kg de cuivre pour une voiture hybride et 240 pour une Tesla X. Résultat, métaux is the new pétrole et un très gros facteur des relations internationales et l’éco mondiale avec des États dépendants des autres, en concurrence pour s'approvisionner et des situations d'oligopoles. Pour te donner une idée, leur extraction = 15-17% de la conso d’énergie mondiale, seulement 5 entreprises sont sur le marché du lithium et on aura exploité 90% des ressources de cuivre en 2050. Finalement, on déporte les problèmes d'une société qui roule au pétrole à une société qui dépend des métaux.  

‍Pour certains le coeur du problème, c'est nos usages et le projet pour s’en sortir, c’est la sobriété sous toutes ces formes : culturelle (moins valoriser la tech dernier cri), dimensionnelle (la 5G est-elle vraiment vitale ?) et conviviale (partage des appareils à batterie entre voisins).

Ça te parle, mais tu ne sais pas comment commencer ? Il existe une école animée par le collectif On est Prêt (derrière l'attaque en justice de l'État pour inaction climatique) qui propose un cours d'1h/semaine où tu peux t’inscrire gratis pour mieux comprendre et vivre l’urgence écologique.

Publié dans la Quotidienne du
7/9/21