Margaux Brugvin, notre guide d'art contemporain

Culture

L'art contemporain, j'y comprends rien.

On avoue, on a déjà pensé ça. On l'a déjà trouvé absurde, avec Art, la pièce de Yasmina Reza, on l'a trouvé violent en regardant The Square, et on l'a trouvé indécent avec ses polémiques autour de l'expo de la banane de Maurizio Cattelan ou de la sculpture invisible de Salvatore Garau. Mais au fond de nous, on se dit qu'on a peut-être besoin d’une guide, d’une pote qui nous parle derrière l’épaule et nous raconte que 1. l’art contemporain n’est pas un bloc 2. il n’y a rien à « comprendre ».

Cette guide 5 étoiles, on l'a trouvée, elle s'appelle Margaux Brugvin et sait mêler sérieux et naturel pour mettre les mots sur les œuvres. Sur son Insta, Margaux publie chaque dernier dimanche du mois une vidéo pour remettre sur le devant de la scène des artistes féminines oubliées par les livres d’Histoire (l’adage veut qu’on n’entre au musée que si on est nues…). Mais elle sait aussi nous donner envie de découvrir les artistes contemporaines.

C'est ce qu'elle fait avec cette série de vidéos produites pour Projet, un média collectif qui parle d'art et spotte les expos à suivre : Margaux nous présente 6 jeunes artistes fraîchement diplômées en 60 secondes chrono. La beauté de ces vidéos, c’est d’imiter ce qui se passe quand on se poste devant une œuvre : quelques mots qui surgissent à l’esprit, des évocations, des associations libres… On y découvre Kong Shengqi qui sculpte des totems dans le bois et invente des rituels, ou encore Elsa Leydier et son approche photo-documentaire éco-féministe d’une région marginalisée de Colombie : le Chocó.

Bonne visite !

Publié dans la Quotidienne du
3/9/21