L'immigration en France

In da city

Immigré un jour, immigré toujours. C'est un truc qu'on a appris en préparant la Friteletter sur l'immigration. En France, même naturalisée française, une personne née étrangère à l'étranger et venue s'installer sur le territoire reste considérée comme "immigrée" dans les stats. C'est une question qu'on ne s'était jamais vraiment posée, mais on a listé toutes les remarques qu'on pouvait entendre lorsqu'un débat sur l'immigration surgissait, et pour t'aider à éviter les débats-pugilats, on te livre un extrait.

  1. En 2020, 9,9% de la population vivant en France est immigrée, soit 6,7 millions de personnes. Parmi ceux-là, 2,5 millions ont acquis la nationalité française.
  2. Aujourd'hui, environ 36% des immigrés viennent d'Afrique, 35% d'Europe, 17% d'Asie et le reste d'Amérique et Océanie. Côté africain, la France a surtout la cote auprès des Marocains - 9% du total - et côté européen, on attire surtout les Italiens et Espagnols, qui forment près de 8% du total.
  3. Ces dernières années, la France donne entre 200 000 et 300 000 titres de séjours chaque année : env 33% des gens rejoignent leur famille et autant viennent pour étudier. Le reste vient spécifiquement pour travailler, ou pour des raisons humanitaires.
  4. Avec le cocovirus, l'ensemble des migrations régulières - avec titre de séjour donc - a baissé de plus de 20%.
  5. Côté immigration irrégulière, avec ses fermetures de frontières et ses trajets rendus encore plus difficiles, le coco a aussi un impact sur les demandes d'asile faites auprès de la France : on est passé de 138 000 demandes d'asile en 2019 à environ 80 000 en 2020. Sur ces demandes, autour de 20 000 sont acceptées chaque année.

Voilà, quelques chiffres pour voir la lumière et éclairer tes prochaines conversations avec Tonton Grande Gueule !

Publié dans la Quotidienne du
10/3/21