Lil Buck, un danseur qui s'engage pour Black Lives Matter

Culture

LIL BUCK : JOOKIN FOR JUSTICE

Tout juste déconfinée, mi-flippée, mi-impatiente de voir si le monde a changé, c’est masquée et sur la pointe des pieds que tu es ressortie de chez toi. Lui aussi. Mais en dansant. Lil Buck, originaire de Memphis, 32 ans tout juste, a créé son propre style, le jookin. Du hip-hop mêlé à de la danse classique où le corps ne touche souvent plus terre. Ou plutôt bitume. Propulsé dans la lumière par le réalisateur Spike Jonze en offrant une réinterprétation de La Mort du Cygne, Lil Buck a depuis enchaîné les collabs avec Benjamin Millepied, Janelle Monae ou Madonna. Rien que ça.

Il utilise cette danse pour parler justice dans cette Amérique qui s’enflamme après la mort de George Floyd. #POLICEBRUTALITYMUSTSTOP : « La danse est le langage inné du cœur et de l’âme. Alors s’ils choisissent de ne pas nous entendre ou nous comprendre, en tant que danseurs, nous ferons de notre mieux pour faire entendre notre âme ». Son appel qui accompagne « Color of reality », une folle chorégraphie dans un monde où tout est bleu, réalisée il y a 4 ans et malheureusement toujours d’actualité. Oui, le bleu policier est, pour lui, « la couleur de sa réalité, comme depuis des centaines d’années ».

Publié dans la Quotidienne du
5/6/20