Les femmes investissent moins que les hommes

Money money

3 200 patates. L’écart de rémunération entre les femmes et les hommes, on le connaît : c'est 16 % en France. L’écart d’investissement, sa conséquence directe, on en parle moins, mais on devrait : dans le monde, ça représente 3 200 milliards $ !

En Europe, les femmes investissent 29 % moins que les hommes, selon une étude de 2022. Pas étonnant donc que le patrimoine moyen des femmes soit moindre que celui des hommes : un écart de 24 500 € en 2015, et ça ne va pas en s’arrangeant.

Pourtant, début 2022, 70 % des femmes déclaraient qu’elles voulaient augmenter leurs investissements. Et elles ont pas mal de raisons de le faire :

  • diversifier leurs revenus,
  • améliorer leurs pensions de retraite, qui sont 40 % moins élevées que celle des hommes (oui, 40 %),
  • financer leurs projets,
  • transmettre leur patrimoine,
  • avoir un impact, autrement dit investir pour construire le monde qu'elles souhaitent.

D’ailleurs, en parlant d’impact, l’égalité femmes-hommes, c'est aussi bon pour le portefeuille. Tellement qu'il existe une méthode d’investissement qui s’appelle le "Gender Lens Investing", qui consiste à privilégier l'investissement dans des boîtes créées ou dirigées par des femmes, et/ou qui mettent l’égalité entre les genres au cœur de leur modèle, et/ou dont les produits/services améliorent la vie des femmes. Pourquoi ? Parce qu'égalité de genre rime aussi avec performance.

Publié dans la Quotidienne du
17/11/22