Le retour des ours, pour ou contre ?

Planète

WINNIE L'OURSON EN SLOVENIE


Eh oui, c'est dans ce pays d'ex-Yougoslavie, à l'est de l'Italie que se cache la + importante population d'ours d'Europe : 1200 versus 52 dans les Pyrénées en 2020. On t'épargne les maths : c'est donc 20 fois plus que chez nous. C'est pour lutter contre cette diminution préoccupante, en France, du nombre d'ursidés -la famille des ours et des pandas, toujours cool d'apprendre un mot pour le Scrabble au passage- qu'un programme de réintroduction a été mis en place dans les Pyrénées depuis 1996.

Sauf que réintroduire des ours dans nos forêts, ça fait débat. Pour le résumer, voici les positions des 2 camps opposés.

1/ Les POUR : c'est essentiel pour préserver cette espèce qui est en danger critique de disparition en France, et prendre soin de la biodiversité, en plus c'est une obligation européenne et la France risque d'avoir affaire à sa justice si elle ne fait rien pour repeupler son territoire en ours. Aussi l'argument économique : en Slovénie, par ex, l'ours inspire un artisanat local et il est à l'origine de nombreuses traditions -  comme le carnaval de Kurentovanje, à Ptuj (prononcer Ptouille), inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. On pourrait why not imaginer un folklore de ce type à Pau, ou du moins un attrait touristique supplémentaire, parmi d'autres arguments.

2/ Les CONTRE : les ours, ça attaque le bétail, ça tue même parfois -mais très rarement- des humains comme récemment aux USA, ça vole de la nourriture, mais moins le miel en réalité (n'en déplaise à Winnie) que les oeufs et les larves d'abeille qui sont riches en protéines.

En tout cas, E.Macron semble avoir tranché le débat en se plaçant du côté des CONTRE : aucun nouveau Winnie ne sera lâché dans les Pyrénées, dixit Mr. Le Président en janvier 2020. En tout cas, pour la durée de son mandat car, comme on l'a vu, la France sera bien obligée d'en réintroduire d'autres si elle ne veut pas avoir à faire avec la justice de l'UE.

Publié dans la Quotidienne du
1/6/21