Le retour de Véga, super-héroïne française

Culture

Véga, super-héroïne super-oubliée. Quand on parle d'héroïnes, certains pensent à mère Teresa - qui ne porte pas de culotte étoilée, ça ne t’aura pas échappé -, mais la plupart visualisent direct Wonder Woman, sa longue chevelure noire, son lasso magique, son bustier rouge et doré et son côté winneuse revendiquée. Pourquoi elle ? "Heu… bah parce que c’est la seule que je connais !" Et parce que le déguisement est sympa en soirée, okay. Pourtant, il en existe d’autres, et même des Françaises. On t’explique.

Il y a quelques mois, l’excellent Gymnastique (Arte.tv) se demandait "qui a tué les super-héros français ?" Réponse : les Américains, avec Superman, Batman ou notre Wonder sister. Alors qu’à l’époque, au début du 20e siècle, nos super-héros frenchies s’appelaient Fantax, Fulguros, Atomas ou Nyctalope, et avaient de super-pouvoirs qui n’avaient rien à leur envier. "Leurs aventures trépidantes séduisaient la jeunesse d’avant-guerre, tout autant que les comics". S’ils sont effectivement portés disparus depuis, l’une d’entre eux est de retour : Véga la Magicienne !

Véga de Ortega, c’est une jeune fille dont le mystère des origines demeure total, qui a été élevée par une société secrète, la Stella Negra, sur une île mystérieuse. Bref, beaucoup de trous dans le CV. Ce qu’on sait en revanche, c’est qu’elle est née de l’imagination de son auteure Renée Gouraud d’Ablancourt en… 1909, dans la presse girly de l’époque ! Et qu’elle a des ailes qui font d’elle une oiselle. Plus de 110 ans après, Véga redécolle, grâce à la réédition de l’œuvre. Et tu sais quoi ? Les US viennent d’éditer une version modernisée. Comme par hasard 😉.

Publié dans la Quotidienne du
20/5/22