Fermeture de la Ferme des 1000 vaches, c'était quoi ?

Planète

1000 milliards de 1000 vaches. Tu en as peut-être entendu parler : la Ferme des 1000 vaches a fermé le 1er janvier 2021. Mais, attends, y'avait vraiment 1000 vaches ?

L’histoire commence il y a 10 ans avec un entrepreneur de travaux publics un peu fou, Michel Ramery, qui a investi une partie de sa fortune dans l’aventure. Il voulait créer une production laitière inédite près d’Abbeville dans la Somme (Nord de la France - à ne pas confondre avec le plateau de Millevaches du Limousin).

Avec 1000 vaches alors ?! En tout cas, le bâtiment avait obtenu un permis de construire pour recevoir 1000 vaches, avec plusieurs producteurs qui se regroupaient pour travailler ensemble. Mais finalement la ferme n'aura l'autorisation que pour 500 bêtes. Autorisation qu'elle contournera, accueillant jusqu’à 850 vaches pour tenter d'équilibrer l'entreprise.

Pendant 10 ans, cette ferme a été critiquée pour la méga industrialisation de l’agriculture qu’elle représente et ses détracteurs ont dissuadé les collecteurs locaux d’acheter son lait. Surnommée « la ferme-usine » par l’asso Novissen (pour « Nos villages se soucient de leur environnement ») pour dénoncer son modèle : des centaines de vaches qui produisent, d’un côté, du lait et alimentent, de l’autre, une centrale électrique avec leurs excréments par un procédé qu’on appelle la méthanisation (= le méthane est obtenu par la décomposition des bouses de vaches, le prob, c'est que c'est un des gaz les + polluants). De l'autre côté, les soutiens de la ferme défendent l'innovation qu'elle représente et expliquent que le grand nombre de vaches n'implique pas nécessairement qu'elles sont maltraitées.

Dans tous les cas, l’exploitation, qui compte 20 salariés, a arrêté définitivement le lait en 2021 et devrait réorienter son activité vers les cultures de blé ou la betterave. Si tu veux aller plus loin écoute en 5 min ce reportage.

Publié dans la Quotidienne du
9/3/21