C'est quoi une IPO ? L'exemple de Bumble

Money money

Witney Wolfe Herd, 31 ans, est devenue la plus jeune PDG à faire une IPO avec sa boîte Bumble, l'app de dating où les meufs font le 1er pas. À ne pas confondre avec l’IPA (bière amère fermentée), l’IPO (Initial Public Offering) est une entrée en bourse. Un peu l’équivalent d’une entrée en ligue 1 pour les startups, c'est la consécration.

Quand une entreprise entre en bourse, on dit qu’elle devient "publique". Ça veut dire que ses actions - les parts de son capital - sont ouvertes au public qui peut les acheter. Avant son entrée en bourse, l’entreprise est privée car ses actions sont réservées à ses investisseurs. Comme quand ta cousine a monté sa boîte de chaussettes recyclées et qu'elle a demandé à des potes des darons de mettre un peu d'argent dedans en échanges de parts. Bah l'IPO, c'est le niveau très très au dessus, qui permet d'aller chercher des fonds beaucoup plus importants. Pour pouvoir entrer en bourse, il faut d'abord y être autorisé par différents organismes qui vont contribuer à définir le prix des actions et valider si l'entreprise respecte les critères de transparence et de trésorerie par ex. C'est ainsi que certaines boîtes arrêtent leur entrée en bourse au dernier moment, comme Deezer en 2015.

Une IPO est réussie quand la boîte vend toutes les parts qu'elle a mis en vente et lève les fonds recherchés et quand, en plus, le prix de ses actions monte dès le 1er jour. Dans le cas de Bumble, dont l'IPO a été judicieusement organisée autour de la St Valentin, l'entreprise a bénéficié d'un gros coup de com et les parts qu'elle proposait initialement à 28-30$ sont tout de suite montées à 43$ puis plus de 70$ l'action. En vendant 57 millions de parts sur le marché du NASDAQ, Bumble a donc levé 2,15 milliards de $ et fait grimper la valorisation de la boîte à 8,3 milliards. Au passage, cela fait de la fondatrice une milliardaire autodidacte car on sait qu'elle possède autour de 20% des parts de la société. Bon d'accord, on parle en théorie car il faudrait qu'elle vende ses parts pour avoir sur son compte l'argent correspondant, mais quand même, c'est fat.

Publié dans la Quotidienne du
18/2/21