Investir step 1 : livret mon ami

Money money

Investir #1 : livret. Pour en finir avec le flip d’être à découvert ou de faire face à un imprévu, le mieux, c’est d’avoir un peu d’argent de côté où puiser en cas de besoin. C'est à la fois un bas de laine et ton 1er pas pour investir.

Combien je dois avoir sur mon livret ? 4 à 6 mois de dépenses incompressibles (loyer, etc).

Comment je fais ? Épargne systématiquement, sans attendre la fin du mois. Sinon, tu risques de ne jamais le faire. Donc, dès que tu reçois de l’argent, transfères-en une partie vers un livret d’épargne ou un compte rémunéré sur lequel tu peux verser et retirer tes noisettes à tout moment. Les + connus : le livret A, le livret d'épargne populaire (LEP - pour les revenus < 20 k€/ an), le livret de dév durable et solidaire (LDDS). Il y a aussi des livrets "ordinaires", i.e. tous les autres.

C’est risqué ? Livret A, LDDS et LEP sont garantis par l’État : même si ta banque fait faillite, tu reverras ton argent. Pour les autres livrets, tu seras indemnisée à hauteur de 100 k€ en cas de malheur.

Ça rapporte ? Vu que c’est très peu risqué, très peu. 0,5% pour le livret A, 1% pour le LEP. Avec une inflation à 2% par an, ton argent perd plus de valeur qu'il ne t'en fait gagner, mais tu ne paies aucun impôt sur les intérêts. Et si tu dois utiliser l'argent pour renflouer ton compte courant, c'est moins cher qu’un découvert. Au final, tu t'y retrouves.

Et pour un livret responsable ? Plusieurs pétitions circulent sur le LDDS : malgré son nom, il servirait trop peu aux financements verts. Pour résoudre partiellement le prob, les banques proposent à leurs clients de faire don de leurs intérêts à des assos. Sinon, des banques proposent des livrets clean, par ex Codevair, le livret solidaire de la Macif ou du Crédit Mutuel, mais moins rémunérés que le livret A, non garantis et fiscalisés.

Publié dans la Quotidienne du
18/11/21