Gossip culture : art & fondations d’entreprises

Culture

Gossip culture : art & fondations d'entreprises. Ouvertes au public dans des lieux souvent conçus par des "starchitectes", portant le nom d’une marque, d’un groupe industriel ou familial, les fondations artistiques d’entreprises se multiplient en France : on connaît par ex la Fondation Cartier à Paris, conçue par l'archi Jean Nouvel, Lafayette Anticipations par Rem Koolhaas, ou encore la Fondation Vuitton par Frank Gehry. Elles animent la vie culturelle mais sont parfois l'objet de critiques : est-ce que ces fondations ne sont vraiment là que pour l'art ? Spoiler, notre Gossip Boy y voit pas mal d'autres intérêts.

Les pépettes : en 87, Jack Lang, ministre de la Culture, crée le statut de fondation d’entreprise, apte à recevoir des subventions publiques. En 2003, Aillagon généralise le mécénat d’entreprise : les dons faits par les entreprises sont déductibles à 60 % de leurs impôts. Les fondations permettent donc de défiscaliser. Sur un coût de construction de 790 M € de la Fondation Louis Vuitton, c'est donc un crédit d'impôts controversé de 518 M €.

Une fondation d’art permet aussi de spéculer en faisant monter la cote des artistes exposés, et donc la valeur d’une collection particulière. Et surtout de communiquer autour de sujets créatifs, transférant la valeur de l’art sur la valeur des produits, en décorrélant les aléas de leurs cours de bourse.

Mais le plus grand avantage pour ces entreprises est l’image de marque, la fame. Depuis des siècles, montrer sa collection, c’est montrer sa richesse, son goût, sa prééminence. C'était déjà le cas avec Louis XIV à Versailles et le Grand Condé à Chantilly. Public et privé se concurrencent et s'encouragent. Et ça, pour Gossip Boy, c'est plutôt tant mieux.

Ses recos de fondations pour cet été :

La fondation Carmignac sur l’île de Porquerolles, loin de tout.
La fondation Martell à Cognac avec une expo de jeunes talents.
Le fonds culturel Leclerc à Landerneau près de Brest avec une expo dessin et street art.
La fondation François Schneider à Wattwiller entre Colmar et Mulhouse avec une expo dédiée à l’eau.

Publié dans la Quotidienne du
17/6/22