Faut-il légaliser l'euthanasie ?

Présidentielles

En 2021, les députés ont rejeté une proposition de loi autorisant l'assistance médicalisée à mourir. Du fait de ses implications morales, médicales et philosophiques, le sujet fait toujours débat. On pèse le pour et le contre avec Le Drenche.

- La France interdit l’euthanasie active - quand un médecin administre un produit létal à un malade pour qu’il meure - et le suicide assisté - quand un médecin donne au patient une substance mortelle pour qu’il se l’administre.
- Depuis 2016, la loi Claeys-Leonetti autorise l’euthanasie passive - quand, après accord entre médecin et patient, les traitements médicaux sont stoppés pour que la personne atteinte d’une maladie grave et incurable décède.
- En Europe, l’euthanasie active est légale en Espagne, aux Pays-Bas, en Belgique et au Luxembourg. L’Autriche et la Suisse autorisent le suicide assisté.

Les pour

- 94 % des Français sont pour la légalisation de l’euthanasie active quand nécessaire.

- Les gens doivent pouvoir choisir les conditions de leur mort.

- Ne pas légaliser crée une inégalité entre ceux qui ont assez d’argent pour bénéficier d’une aide à mourir à l’étranger et les autres.

Sont pour : les candidats entre la gauche et la gauche de la gauche.

Les contre

- Le monde de la santé a progressé dans l’allègement de la douleur, une des causes des demandes d'aide à mourir.

- Un doute sur la volonté du patient à mourir peut persister.

- La légalisation de l’euthanasie pourrait mener à des dérives avec par ex, la tentation d’euthanasier les personnes âgées.

Sont contre : les candidats de centre droit à la droite de la droite.

Ne se prononcent pas : J. Lassalle, F. Roussel.

Publié dans la Quotidienne du
5/4/22