Deviens une queen de la conversation

Work work work

Et sinon, quoi de neuf ? T'as déjà remarqué comme des conversations ont parfois du mal à décoller, notamment au boulot ? Nous, on trouve que c'est encore plus dur à distance, et pour éviter d'évoluer dans une bulle (coucou, 1er confinement!), on a retrouvé une de nos vidéos TED préférées, celle de la journaliste Céleste Headlee, qui nous donne des tips pour lancer une bonne conversation.

- On arrête de faire mille trucs en même temps, on se concentre sur le moment.
- On évite de pontifier à coup de "c’est comme ça", "je sais déjà tout ça". Si on prétend tout savoir la discussion ne sera pas intéressante.
- On pose des questions ouvertes qui commencent par "quoi ?", "comment", plutôt que des questions à la "et donc là t'en avais marre, non?".
- On suit le flow de la conversation.
- On dit quand on ne sait pas, ça rendra l'échange plus riche.
- On ne compare pas l’expérience de l’autre avec la tienne, sinon, on change la conversation en la tournant vers nous.
- On ne répète pas 20 fois la même chose en des termes différents, sauf si la personne a 2 ans.
- On ne se perd pas dans les détails, tout le monde se fout de la date exacte de notre opération de dents de sagesse.
- On fait comme Bouddha a dit, « si ta bouche est ouverte, tu n’apprends pas », donc on écoute. Notre but, c'est de comprendre, et non pas de répondre.
- Bonne nouvelle, pas besoin de faire durer la conversation des plombes pour qu'elle soit intéressante.

Franchement, ça parait tout bête,  mais, applique ça à tes zooms et tes prochains échanges, tu vas voir; c'est magique. "Attends mais tu savais que Josiane de la compta était une pro de l'alpinisme ?". Comme dis Céleste, "be prepared to be amazed".

Publié dans la Quotidienne du
16/11/20