Ce que fait et ne fait pas la région

In da city

#PassionSpritz vs #PassionRégion. Tu nous connais, la probabilité que le premier hashtag peuple nos posts Insta est super élevée, en revanche, pour le 2e, on avoue, elle est quasi nulle. Et pourtant, les élections régionales, c’est bientôt. Comme on est pleines de bonne volonté, on s’est (re)penchées sur les raisons de bouger nos fesses jusqu’au bureau de vote. On résume.

Ce que fait la région :
- Elle pèse. Notamment parce qu’elle redistribue un sacré pactole : celui des fonds européens - on parle de + de 27 milliards € sur les 6 dernières années.
- Elle  transporte : elle décide de financer (ou pas) des aéroports, des gares routières, elles coordonne le TER dans lequel on écoutera les podcasts de nos vacances. C’est 24% de son budget.
- Elle éduque à cet âge lycéen souvent ingrat. Pour ça, tout comme Mme Lafitte notre prof d’éducation civique, elle mérite tout notre respect.
- Elle forme, des jeunes et des moins jeunes, elle peut notamment compléter tes puntos CPF pour te permettre de suivre ta formation rêvée.
- Elle finance ta librairie indépendante et la startup innovante de ta cousine.
- Elle aménage tout autour de nous : c’est elle qu’il faut remercier pour les parcs naturels régionaux, le développement des campagnes et des villes, mais aussi et surtout, elle est respo de tout ce qu’il se passe avant, pendant et après nos poubelles. Résultat, elle a un rôle ultra important à jouer dans la transition écolo : elle peut décider d’être exemplaire côté réduction des déchets, lutte contre le gaspillage, mais aussi elle peut soutenir directement des secteurs comme le vrac, le réemploi, la consigne, la réparation, le compostage… et elle peut flécher les pépettes européennes vers ces secteurs.

Ce qu’elle ne fait pas.
- Gérer la sécurité. Ce n’est pas une compétence de la région, et pourtant, les sondages nous disent que c’est LE 1er sujet qui comptera dans le vote. Résultat, les listes, de droite comme de gauche se positionnent sur le sujet, promettant calme et tranquillité, caméras de surveillance, voire des polices régionales. Autant de promesses qui ont des chances d’être irréalisables car considérées illégales par les tribunaux administratifs.
- Gérer les hôpitaux ou baisser tes impôts, en tous cas, pas directement.
- Servir des Spritz.

Psst. Par là pour notre kit sur les régionales.

Publié dans la Quotidienne du
16/6/21