Apprendre à networker, ou mieux, à "careworker"

Work work work

Careworking niveau 2. Nous, on pense que le networking, ça ne marche pas, et on préfère parler de "careworking" car se construire un réseau pro, ce n'est rien d'autre que s'intéresser aux gens qui t'entourent, à ce qu'ils font, se rendre service, apprendre d'eux, et les enrichir à son tour. Alors que les temps sont rudes pour tous, c'est particulièrement important d'être attentifs. Ok, mais comment on fait ?

1: On taffe notre "identité digitale" : on met notre profil LinkedIn à jour, en ajoutant bien le paragraphe de description grâce à cet article.

2: On ravive la flamme : Ok, t'as peut-être laissé passer la période des voeux, mais en fait, on s'en fiche : le début d'année est toujours un super prétexte pour reprendre contact avec des contacts qui t'intéressent dans ton LinkedIn : tu peux leur demander comment ils vont, comment la pandémie les impacte etc.

3: On profite de la période pour créer de nouveaux liens :

- Identifie les réseaux et club qui te correspondent. Tu peux rejoindre le Club de Voxe où les membres viennent de toute la France et de tous les secteurs pro et il existe aussi des réseaux  spécifiques : à ton entreprise, à ton secteur, à ton école, à ta ville, etc. Avec la période actuelle, la plupart maintiennent des activités en ligne et on gagne un temps considérable en Zoom : pas de déplacement, pas de cocktail... on va plus vite à ce qui nous intéresse.

- On te lance un défi : Liste entre 5 et 10 personnes qui t'intéressent ou t'inspirent, que tu connais déjà, ou pas et écris-leur, dis-leur que tu veux mieux comprendre leur parcours et propose d'échanger par téléphone/Zoom 15 min. Un café virtuel bienvenu pour faire une pause du télétravail. Et puis, on aime tous et toutes parler de nous, non ? Tu seras surprise de voir que des personnes qui paraissaient inatteignables sont en fait ultra ravies de répondre.

Voilà déjà une jolie to-do list  pour les jours à venir, garde en tête que le careworking passe par la générosité,, la sincérité de la démarche, alors, fais croquer aussi : pense à ce que tu peux apporter à l'autre, partage-lui un article qui t'a plu et peut l'intéresser, fais des mises en relation... ça aura un effet boomerang.

Publié dans la Quotidienne du
15/2/21