Apprendre à demander du feedback

Work work work

Savoir, c'est pouvoir. En dehors de ton entretien annuel, tu aimerais bien progresser, savoir où tu es bonne, et où tu pourrais t’améliorer. Pour ça, tu peux demander des retours à n+1, car déchiffrer ses pensées t'aidera à t'approcher de ton objectif.

Conduire, c’est prévoir. Ce sera toujours plus confortable de prendre les devants, ça te permet de te préparer et de maîtriser la situation, donc :

Organise-toi. Un rendez-vous bien ficelé, c’est déjà à moitié gagné, car ça permet d’être constructif. Concrètement, préviens n+1 suffisamment en amont pour que vous puissiez bien préparer l’entretien, cale la date dans son agenda et ajoutes-y un document pour noter tes questions et l’objectif de la réunion.

Prépare-toi. Définis ce que tu veux et liste les questions que tu vas poser pour atteindre ton objectif. Ex. Tu veux devenir ingénieure en cheffe, demande à n+1 "Quelles sont les qualités requises pour le poste ? Qu’est-ce que je dois faire concrètement pour y arriver ? Dans quel projet je dois m’impliquer ?". Tu vois l’idée.

Prends des notes. Documente les échanges dans votre word partagé avec n+1, ça te permettra de noter les progressions, les échecs et d’avancer en fonction.

Aie confiance. Demander des retours sur son travail, c’est s’exposer à la critique. Or, à l’école, on a dévalorisé l’échec, donc on le vit souvent mal. Mais échouer, c’est apprendre à réussir ! Donc prends la vie côté biscotte, une critique, c’est une opportunité. Et prends du recul, personne n’est parfait (et heureusement). Enfin, rappelle-toi qu’à l’impossible nul n’est tenu.

Publié dans la Quotidienne du
2/5/22