3 BD à lire pour se divertir et réfléchir

Culture

En bande (dessinée) organisée. "Je vais pas te raconter ma vie !" Eh ben si, et en BD s’il vous plaît ! Aujourd’hui, on te conseille de jeter un œil, et même deux, sur 3 bandes dessinées dans lesquelles leurs joyeuses auteures parlent d’elles. Et un peu de toi, de moi, et de toutes celles qui le veulent…

La culottée Pénélope Bagieu se raconte pour la 1re fois dans une BD très perso : Les Strates, ou le récit en noir et blanc d’une enfance et d’une adolescence hautes en couleurs. Les strates, ce sont les couches successives de sa vie : son quotidien avec sa mère, sa grande sœur, son chat, ses seins qui ne poussent pas (comparés à ceux d’Ophélie Winter), le rembourrage au coton comme solution, les garçons, et même, moment plus noir, ceux qui l’ont agressée et fait comprendre qu' "être une fille allait être plus dur qu’être un garçon".

Une fille, un garçon, qui s’aiment eux, sous le même toit, c’est le point de départ de la BD Homme Sweet Homme de Tiffany Cooper qui, fraîchement séparée du père de son enfant, tente de comprendre les raisons qui ont fait d’elle ce qu’elle redoutait d’être : "une ramasseuse de chaussettes" au moment où, à 31 ans, elle a emménagé avec un mec pour la 1re (et dernière ?) fois de sa vie.

Enfin, "Bonjour, je suis Mathilde, je vais vous raconter un petit bout de mon histoire". Son histoire, Mathilde Lemiesle la raconte en dessin dans Mes presques riens sur son blog et sur Instagram, et désormais en BD où elle parle d’un sujet toujours tabou : la fausse couche. Mathilde en a vécu plusieurs et propose, au-delà des images, des solutions pour changer cette omerta qui persiste sur le corps des femmes.

Publié dans la Quotidienne du
19/11/21