3 applis pour t'aider à faire les comptes

Money money

Petits comptes entre adultes consentants. Un gros bouquin pour la daronne, un pull tout doux pour le daron, un portefeuille pour le bro, des ateliers de poterie pour la sista.... Cette année, comme 95% des Françaises (true story!) t'as géré presque tous les cadeaux. Et tu redoutes déjà le moment où il faudra faire les comptes et où tu devras courir derrière tes noisettes. Quelques applis peuvent t'aider à ne pas rajouter (en plus) la charge mentale d'aller récupérer ton dû.

On a tous entendu “tu m’fais un Lydia’, et c’est bien normal car cette appli est la star de la fintech made in France. On la recommande pour sa facilité d’utilisation, pour tout ce qui est remboursement de 06 à 06 et mini cagnottes partagées. Pas besoin d’ouvrir un compte pour avoir accès à ses fonctionnalités. Ils ont aussi sorti une carte bancaire, ça permet notamment de fixer un solde à dépenser sur une certaine période (pratique si tu fais la technique des enveloppes pour gérer ton flouze).

L'appli française concurrente, c’est Pumpkin - pour l’utiliser il faut ouvrir un compte (hyper rapide). La fonctionnalité Ardoise te permet de faire les comptes en groupe sur le long terme. Pratique si tu fais souvent des activités avec le même groupe de potes. Comme Lydia, ils ont sorti une carte bancaire, gratuite, elle te permet (aussi) de payer sans frais à l'étranger, et, en plus file du cashback.

Leetchi, aussi Made in France, c’est la fintech rachetée par le groupe Crédit Mutuel. Moins pratique que les autres pour partager l’addition, mais super pour les cagnottes communes. Utile pour préparer des vacances en groupe pour 2021 (on a le droit de rêver!). A savoir : c'est gratuit de créer une cagnotte et d'y mettre des participations, en revanche il faut compter 4% de commission si tu veux te faire un virement en dessous de 2000€. En revanche, si tu dépenses la cagnotte chez un de leurs partenaires, c'est gratos. On nous glisse à l'oreillette qu'il peut arriver que cela soit "un peu" compliqué de récupérer le flouz.

Publié dans la Quotidienne du
17/12/20