Nicolas Dupont-Aignan

Candidat à la présidentielle

Debout la République

Nicolas Dupont-Aignan est le président du parti Debout la France. Il est candidat à l'élection présidentielle.
  • 56 ans
  • Maire d’Yerres
  • Président de Debout La France
  • Marié à Valérie Vecchierini

Facebook         Twitter

Biographie

Après des études à Sciences Po Paris, à l’université Paris-Dauphine et à l’Ecole Nationale d’Administration, Nicolas Dupont-Aignan rejoint d’abord le cabinet de François Bayrou, alors ministre de l’Éducation Nationale, puis celui de Michel Barnier, ministre de l’Environnement. À partir de 1998, Nicolas Dupont-Aignan se rapproche de Philippe Séguin, puis de Charles Pasqua, qui sont les têtes de file des mouvances souverainistes*.

Dès 1995, Nicolas Dupont-Aignan est élu maire d’Yerres (Essonne), puis député de l’Essonne en 1997. Le 3 février 1999, il fonde le groupe Debout la République au sein du parti Rassemblement pour la République (RPR). Suite à des différends politiques avec Nicolas Sarkozy, il quitte l’Union pour un Mouvement Populaire (qui a succédé au RPR) en 2007 pour fonder son propre parti : Debout la République qui sera ensuite rebaptisé Debout la France.

En juin 2007, il est élu député pour la première fois sous l’étiquette Debout la République. Il est candidat à l’élection présidentielle de 2012, où il récolte 1,79% des voix au premier tour. Il se présente comme le candidat de la sortie de l’euro. Le 15 mars 2016, Nicolas Dupont-Aignan annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2017.

* [Partis ou mouvements] revendiquant une défense de la souveraineté nationale de la France et s’opposant donc à une intégration conséquente de celle-ci dans l’Union Européenne. » (Emmanuelle Reungoat, Les difficultés d’implantation d’un parti souverainiste en France (1992-2009) », Les cahiers Irice, vol. n°4,‎

Ses propositions

Economie

Lancement d'un plan d'investissement de 50 milliards d'euros pour la modernisation de l'économie, notamment sur la transition écologique, la révolution numérique, la modernisation des services publics et la rénovation urbaine.

Economie

Création d'un fond d'investissement et de relocalisation pour les produits "Label Tricolore" doté de 10 milliards d'euros par an qui favoriserait l'investissement productif, l'emploi et la recherche dans les zones périphériques et rurales notamment.

Éducation

"Mettre fin à la dérive de l'augmentation des frais de scolarité annexes."

Numérique et culture

Instauration de la gratuité des musées le dimanche pour les Français et les résidents en France.

Justice, sécurité et Défense

Rétablissement du contrôle aux frontières et suppression des accords de Schengen.

Environnement et agriculture

Instauration d'une exception agricole à l'OMC et dans tous les accords commerciaux, sur le modèle de l'exception culturelle.

Immigration

Conditionnement des aides sociales à 5 ans de présence sur le sol français.

Solidarité, santé et logement

Création d'un système unique de santé et amélioration du remboursement des soins dentaires de base, des lunettes et des prothèses auditives.

Constitution et institutions

Exigence d'un casier judiciaire vierge pour tout candidat à une élection.

Relations internationales et Union européenne

Dénonciation des traités pour retrouver la maîtrise de nos lois, de nos frontières et de notre budget.

Emploi

Abrogation de la directive dite "travailleurs détachés" qui légalise le travail low-cost et la concurrence déloyale des pays européens de l'Est et du Sud.

"Je suis persuadé que la France a tous les atouts pour réussir. Il est possible de redresser le pays sans faire souffrir les Français."

Nicolas Dupont-AignanSite officiel de la campagne