SOLIDARITÉ

Société
Par
L'équipe Voxe
Le
28/11/22

Ce qu'il se passe.
Ce week-end, c’était la collecte des banques alimentaires.

Raconte-moi ça, Anna.
En 2021, l’Insee, l'institut des stats frenchy, évalue qu’entre 2 et 4 millions de personnes se sont nourries notamment grâce aux banques alimentaires ou assos comme les Restos du cœur. Jusqu’à présent, aucune statistique n’avait été réalisée sur le sujet, donc difficile de savoir si c’est plus ou moins qu’avant, mais on sait qu’en 2020, les assos ont distribué 10,6 % de nourriture en plus qu’en 2019. Et avec la hausse des prix de l’alimentation de 12 % en un an en octobre, les assos s’inquiètent.

Et où en est la pauvreté en France ?
Les sources diffèrent. Mi-novembre, le Secours catholique a publié une étude fondée sur les personnes qu’elle a aidées l’année dernière. Ainsi, pour le Secours Catholique, la pauvreté des plus fragiles s’est aggravée depuis l’épidémie, et dorénavant, elles subissent la hausse des prix.

Comment on définit la pauvreté ?
Selon l’Insee, en 2019, les personnes seules sont considérées comme pauvres en France quand elles vivent avec moins de 1 102 € par mois, ça concernait 9,2 millions de personnes. Et même si l’épidémie a compliqué la collecte des données, pour l’Insee, la pauvreté est restée stable en 2020, malgré le Covid.

Mais ?
Selon le directeur de l’Insee, ce chiffre est à nuancer notamment car l’institut exclut de ses chiffres certaines personnes, comme les pensionnaires en maisons de retraite, ceux en résidences étudiants, ou les personnes sans domicile fixe. Ce qui pourrait ajouter 1,4 million de personnes.

Et ailleurs en Europe ?
Les prix augmentent partout en Europe et de plus en plus de familles doivent se serrer la ceinture. Pour te donner une idée, près d’⅓ n’avaient pas assez d’argent pour gérer des dépenses imprévues en 2021.

Oké, mais on a une lueur d'espoir ?
Si on dézoome et sans minimiser ces tristes chiffres, l’humanité va beaucoup mieux depuis 2 siècles. Alors qu’en 1820, 84 % de la population mondiale vivait dans l’extrême pauvreté, c’était 24 % en 1992.

Psst. Tu peux donner aux banques alimentaires en ligne ici ou aider les Restos du cœur ici.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
Ce week-end, c’était la collecte des banques alimentaires.

Raconte-moi ça, Anna.
En 2021, l’Insee, l'institut des stats frenchy, évalue qu’entre 2 et 4 millions de personnes se sont nourries notamment grâce aux banques alimentaires ou assos comme les Restos du cœur. Jusqu’à présent, aucune statistique n’avait été réalisée sur le sujet, donc difficile de savoir si c’est plus ou moins qu’avant, mais on sait qu’en 2020, les assos ont distribué 10,6 % de nourriture en plus qu’en 2019. Et avec la hausse des prix de l’alimentation de 12 % en un an en octobre, les assos s’inquiètent.

Et où en est la pauvreté en France ?
Les sources diffèrent. Mi-novembre, le Secours catholique a publié une étude fondée sur les personnes qu’elle a aidées l’année dernière. Ainsi, pour le Secours Catholique, la pauvreté des plus fragiles s’est aggravée depuis l’épidémie, et dorénavant, elles subissent la hausse des prix.

Comment on définit la pauvreté ?
Selon l’Insee, en 2019, les personnes seules sont considérées comme pauvres en France quand elles vivent avec moins de 1 102 € par mois, ça concernait 9,2 millions de personnes. Et même si l’épidémie a compliqué la collecte des données, pour l’Insee, la pauvreté est restée stable en 2020, malgré le Covid.

Mais ?
Selon le directeur de l’Insee, ce chiffre est à nuancer notamment car l’institut exclut de ses chiffres certaines personnes, comme les pensionnaires en maisons de retraite, ceux en résidences étudiants, ou les personnes sans domicile fixe. Ce qui pourrait ajouter 1,4 million de personnes.

Et ailleurs en Europe ?
Les prix augmentent partout en Europe et de plus en plus de familles doivent se serrer la ceinture. Pour te donner une idée, près d’⅓ n’avaient pas assez d’argent pour gérer des dépenses imprévues en 2021.

Oké, mais on a une lueur d'espoir ?
Si on dézoome et sans minimiser ces tristes chiffres, l’humanité va beaucoup mieux depuis 2 siècles. Alors qu’en 1820, 84 % de la population mondiale vivait dans l’extrême pauvreté, c’était 24 % en 1992.

Psst. Tu peux donner aux banques alimentaires en ligne ici ou aider les Restos du cœur ici.