SEASON FINALE

La nouvelle Assemblée nationale

France
Par
L'équipe Voxe
Le
21/6/22

Ce qu'il se passe.  
La France a une nouvelle Assemblée nationale.

Rembobine Coraline, ça ressemble à quoi alors ?
Ensemble!, le groupement autour du président Macron, n’a pas la majorité absolue de 289 sièges, mais une majorité relative de 246 députés. Nupes, l’alliance des partis de gauche, devient la 1re force d’opposition avec 142 sièges ; le Rassemblement national, parti de Marine Le Pen, est la 2e avec 89 députés, suivi des Républicains (LR) avec 64 sièges. C’est la 2e fois dans l’histoire de la Ve République que le camp du Président compte plus d’opposants que de soutiens à l’Assemblée.

Ça change quoi ?
Sa façon de gouverner. Il va devoir négocier avec l'opposition alors qu’au dernier mandat, ses 308 députés lui assuraient le passage des réformes. Maintenant, il risque d’y avoir pas mal de débats sur chaque texte et le gouv devra faire des compromis.

Chaud, c'est quoi la solution ?
Il manque 43 votes pour assurer la majorité à Ensemble! Pour les trouver, le camp du Président pourrait s’allier, comme ça se fait en Allemagne, avec d’autres formations. Par exemple, avec les 64 députés Les Républicains, à sa droite. Cette alliance pourrait porter sur l’ensemble du quinquennat ou loi par loi. Mais c’est complicado car le parti LR est divisé entre ceux qui veulent devenir une vraie force d’opposition et les autres qui veulent gouverner avec le président Macron. Quant aux alliances ponctuelles avec les autres blocs d’opposition, ça paraît assez improbable vu la diff idéologique qui le sépare de Nupes ou du RN.

Je vois. Et ils en disent quoi ?
Hier, J.-L. Mélenchon, leader de la France insoumise, a proposé de former un groupe Nupes unique à l’Assemblée, mais Europe Écologie-Les Verts, les communistes et les socialistes ont refusé car ils veulent garder leur indépendance. Écologie-Les Verts et les socialistes pourront former leur propre groupe parlementaire, mais pas les communistes, qui n’ont pas les 15 députés nécessaires. Cela pourrait bénéficier aux députés du Rassemblement national, qui serait alors le parti leader contre le camp Macron.

C'est-à-dire ?
Avec 10 fois plus d’élus qu’en 2017, le parti de Marine Le Pen a pour la 1re fois assez de députés pour former un groupe parlementaire, ce qui lui donnera à la fois pépettes et temps de parole pour peser vraiment à l’Assemblée, aka imposer ses thèmes et ses vues.

Et pour la suite ?
La majorité présidentielle s’attend à ce que l’Assemblée soit "totalement paralysée". Si c’est le cas, le Président pourrait la dissoudre d’ici un an, courant le risque que la nouvelle Assemblée élue ne lui soit pas plus favorable. C’est ce qui est arrivé en 97 sous Chirac. Inversement, les groupes d’opposition pourraient forcer le gouvernement à démissionner. C’est d’ailleurs ce que tente de faire la Nupes qui propose une motion de censure pour le 5 juillet.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.  
La France a une nouvelle Assemblée nationale.

Rembobine Coraline, ça ressemble à quoi alors ?
Ensemble!, le groupement autour du président Macron, n’a pas la majorité absolue de 289 sièges, mais une majorité relative de 246 députés. Nupes, l’alliance des partis de gauche, devient la 1re force d’opposition avec 142 sièges ; le Rassemblement national, parti de Marine Le Pen, est la 2e avec 89 députés, suivi des Républicains (LR) avec 64 sièges. C’est la 2e fois dans l’histoire de la Ve République que le camp du Président compte plus d’opposants que de soutiens à l’Assemblée.

Ça change quoi ?
Sa façon de gouverner. Il va devoir négocier avec l'opposition alors qu’au dernier mandat, ses 308 députés lui assuraient le passage des réformes. Maintenant, il risque d’y avoir pas mal de débats sur chaque texte et le gouv devra faire des compromis.

Chaud, c'est quoi la solution ?
Il manque 43 votes pour assurer la majorité à Ensemble! Pour les trouver, le camp du Président pourrait s’allier, comme ça se fait en Allemagne, avec d’autres formations. Par exemple, avec les 64 députés Les Républicains, à sa droite. Cette alliance pourrait porter sur l’ensemble du quinquennat ou loi par loi. Mais c’est complicado car le parti LR est divisé entre ceux qui veulent devenir une vraie force d’opposition et les autres qui veulent gouverner avec le président Macron. Quant aux alliances ponctuelles avec les autres blocs d’opposition, ça paraît assez improbable vu la diff idéologique qui le sépare de Nupes ou du RN.

Je vois. Et ils en disent quoi ?
Hier, J.-L. Mélenchon, leader de la France insoumise, a proposé de former un groupe Nupes unique à l’Assemblée, mais Europe Écologie-Les Verts, les communistes et les socialistes ont refusé car ils veulent garder leur indépendance. Écologie-Les Verts et les socialistes pourront former leur propre groupe parlementaire, mais pas les communistes, qui n’ont pas les 15 députés nécessaires. Cela pourrait bénéficier aux députés du Rassemblement national, qui serait alors le parti leader contre le camp Macron.

C'est-à-dire ?
Avec 10 fois plus d’élus qu’en 2017, le parti de Marine Le Pen a pour la 1re fois assez de députés pour former un groupe parlementaire, ce qui lui donnera à la fois pépettes et temps de parole pour peser vraiment à l’Assemblée, aka imposer ses thèmes et ses vues.

Et pour la suite ?
La majorité présidentielle s’attend à ce que l’Assemblée soit "totalement paralysée". Si c’est le cas, le Président pourrait la dissoudre d’ici un an, courant le risque que la nouvelle Assemblée élue ne lui soit pas plus favorable. C’est ce qui est arrivé en 97 sous Chirac. Inversement, les groupes d’opposition pourraient forcer le gouvernement à démissionner. C’est d’ailleurs ce que tente de faire la Nupes qui propose une motion de censure pour le 5 juillet.