Sankara

International
Par
L'équipe Voxe
Le
12/10/21

🗞 SANKARA

Ce qu'il se passe.
Le procès de l'assassinat de Thomas Sankara a commencé.

Rembobine Pascaline, c'est-à-dire ?
Sankara, c'était le président du Burkina Faso qui a été assassiné lors d'un coup d’État il y a 34 ans, en octobre 87. Le procès a commencé hier à Ouagadougou, la capitale. 14 personnes sont jugées, mais le principal accusé, le président Blaise Compaoré qui a succédé à Thomas Sankara, sera absent. Il est exilé en Côte d'Ivoire depuis qu'il a été chassé du pouvoir par des manifs populaires en 2014.

Capiche, et Thomas Sankara, c'est qui ?
Une icône pour pas mal de jeunes Burkinabés et aussi d'Africains. Un militaire devenu chef de l'État de la République de Haute-Volta - l'ancien nom du Burkina Faso - en 1983 sur un coup d'État, et jusqu'à son assassinat. Politiquement, il était anti-impérialiste - opposé à la soumission d'un État par un autre -,  socialiste, panafricaniste - cad favorable à l'indépendance totale des pays du continent africain - et tiers-mondiste - pour l'émancipation des pays du tiers-monde.

Dac, et au pouvoir, il fait quoi ?
Il développe son pays, lutte contre la corruption, réduit le train de vie de l'État, et encourage les femmes à prendre leur place dans la société en les nommant à des postes clés. Il est souvent considéré comme un révolutionnaire intègre et populaire, et ses idées ont infusé dans toute la région. Mais ses positions anticoloniales déplaisent aussi, notamment à certains dirigeants de la région dont Mouammar Kadhafi en Libye et Félix Houphouët-Boigny en Côte d'Ivoire.

Et que s'est-il passé ?
Le 15 octobre 1987, il est en réunion avec 12 membres de son cabinet à Ouagadougou, quand des coups de feu éclatent. Tous meurent sauf un, Alouna Traoré, qui va témoigner au procès. C'est alors Blaise Compaoré, son bras droit, avec qui les relations sont tendues à l’époque, qui devient président.

C'est pour ça que le procès arrive si tard ?
Oui, Blaise Compaoré a toujours nié avoir voulu sa mort. Il est soupçonné depuis le début, mais l'assassinat est resté tabou pendant sa présidence jusqu'à 2014 et l'enquête n'a pu être relancée qu'après son départ.

Compris. Qui pense quoi du procès ?
Blaise Compaoré pense qu'il est "politique", c’est pour ça qu'il n’y assiste pas. Les proches de Thomas Sankara lui reprochent de se concentrer sur uniquement sur le Burkina Faso et Blaise Compaoré, alors que les positions anticolonialistes de Thomas Sankara lui avaient aussi valu des ennemis à l’étranger, comme en France, aux US, en Libye ou en Côte d'Ivoire par ex. Selon eux, ces pays auraient pu avoir intérêt à s'allier avec Blaise Compaoré pour le faire disparaître.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

🗞 SANKARA

Ce qu'il se passe.
Le procès de l'assassinat de Thomas Sankara a commencé.

Rembobine Pascaline, c'est-à-dire ?
Sankara, c'était le président du Burkina Faso qui a été assassiné lors d'un coup d’État il y a 34 ans, en octobre 87. Le procès a commencé hier à Ouagadougou, la capitale. 14 personnes sont jugées, mais le principal accusé, le président Blaise Compaoré qui a succédé à Thomas Sankara, sera absent. Il est exilé en Côte d'Ivoire depuis qu'il a été chassé du pouvoir par des manifs populaires en 2014.

Capiche, et Thomas Sankara, c'est qui ?
Une icône pour pas mal de jeunes Burkinabés et aussi d'Africains. Un militaire devenu chef de l'État de la République de Haute-Volta - l'ancien nom du Burkina Faso - en 1983 sur un coup d'État, et jusqu'à son assassinat. Politiquement, il était anti-impérialiste - opposé à la soumission d'un État par un autre -,  socialiste, panafricaniste - cad favorable à l'indépendance totale des pays du continent africain - et tiers-mondiste - pour l'émancipation des pays du tiers-monde.

Dac, et au pouvoir, il fait quoi ?
Il développe son pays, lutte contre la corruption, réduit le train de vie de l'État, et encourage les femmes à prendre leur place dans la société en les nommant à des postes clés. Il est souvent considéré comme un révolutionnaire intègre et populaire, et ses idées ont infusé dans toute la région. Mais ses positions anticoloniales déplaisent aussi, notamment à certains dirigeants de la région dont Mouammar Kadhafi en Libye et Félix Houphouët-Boigny en Côte d'Ivoire.

Et que s'est-il passé ?
Le 15 octobre 1987, il est en réunion avec 12 membres de son cabinet à Ouagadougou, quand des coups de feu éclatent. Tous meurent sauf un, Alouna Traoré, qui va témoigner au procès. C'est alors Blaise Compaoré, son bras droit, avec qui les relations sont tendues à l’époque, qui devient président.

C'est pour ça que le procès arrive si tard ?
Oui, Blaise Compaoré a toujours nié avoir voulu sa mort. Il est soupçonné depuis le début, mais l'assassinat est resté tabou pendant sa présidence jusqu'à 2014 et l'enquête n'a pu être relancée qu'après son départ.

Compris. Qui pense quoi du procès ?
Blaise Compaoré pense qu'il est "politique", c’est pour ça qu'il n’y assiste pas. Les proches de Thomas Sankara lui reprochent de se concentrer sur uniquement sur le Burkina Faso et Blaise Compaoré, alors que les positions anticolonialistes de Thomas Sankara lui avaient aussi valu des ennemis à l’étranger, comme en France, aux US, en Libye ou en Côte d'Ivoire par ex. Selon eux, ces pays auraient pu avoir intérêt à s'allier avec Blaise Compaoré pour le faire disparaître.

Découvrir la Quotidienne de Voxe