RÉPARATION

Les enfants autochtones, indemnisés par le Canada

Droits humains
Par
L'équipe Voxe
Le
7/1/22

🗞 RÉPARATION

Ce qu'il se passe.
Le Canada va indemniser les enfants autochtones discriminés.

Rembobine Caroline, pourquoi ?
Pour essayer de tourner la page des discriminations infligées depuis le 19e siècle aux peuples des Premières Nations, les 1ers occupants du territoire nord-américain. Concrètement, l’État canadien va verser 40 milliards $ canadiens (27,8 milliards €) pour indemniser les enfants autochtones et leurs familles victimes de discrimination. C’est le plus important accord d'indemnisation jamais conclu dans l'histoire du pays.

Qu'est-ce qu'ils ont subi ?
Depuis les 90’s, des dizaines de milliers d’enfants autochtones ont été placés dans des services de protection de l’enfance, principalement à cause de la pauvreté et non d’abus au sein de leurs familles. Or, ces services de protection de l’enfance ont été chroniquement sous-dotés en financement par l’État canadien, discriminant de fait les enfants autochtones. Aujourd’hui encore, ces derniers représentent 52,2 % des enfants placés dans des foyers privés, quand ils ne forment que 7 % des jeunes Canadiens.

À quoi va servir l'argent ?
La moitié, à indemniser ces enfants et leurs familles. L’autre, à améliorer les services de protection de l’enfance au sein des communautés autochtones dans tout le pays, pour les 5 prochaines années.

Atta, mais ça remonte au 19e tu dis ?
Oui. De la fin du 19e aux 90’s, 150 000 enfants autochtones ont été arrachés à leurs familles et enfermés dans des pensionnats catholiques, coupés de leur langue et de leurs racines. Sous couvert de les éduquer, le gouvernement de l’époque s'associait à l’Église pour les assimiler de force et éradiquer leur culture. En mai᠎ 2021, on a retrouvé un millier de tombes anonymes près de ces pensionnats catholiques, aujourd’hui fermés. L’Église canadienne s’est excusée pour ce génocide culturel, reconnu comme tel par une Commission de vérité et de réconciliation, active de 2008 à 2015 pour documenter cette tragédie.

Et qui pense quoi de cet accord ?
Le gouv canadien a reconnu qu' "aucune indemnisation ne peut compenser le traumatisme qu'ont subi les gens". L’un des avocats de la principale organisation autochtone du pays estime que "cet accord est historique et nous espérons qu'il marquera un tournant décisif dans le travail de réconciliation de ce pays".

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

🗞 RÉPARATION

Ce qu'il se passe.
Le Canada va indemniser les enfants autochtones discriminés.

Rembobine Caroline, pourquoi ?
Pour essayer de tourner la page des discriminations infligées depuis le 19e siècle aux peuples des Premières Nations, les 1ers occupants du territoire nord-américain. Concrètement, l’État canadien va verser 40 milliards $ canadiens (27,8 milliards €) pour indemniser les enfants autochtones et leurs familles victimes de discrimination. C’est le plus important accord d'indemnisation jamais conclu dans l'histoire du pays.

Qu'est-ce qu'ils ont subi ?
Depuis les 90’s, des dizaines de milliers d’enfants autochtones ont été placés dans des services de protection de l’enfance, principalement à cause de la pauvreté et non d’abus au sein de leurs familles. Or, ces services de protection de l’enfance ont été chroniquement sous-dotés en financement par l’État canadien, discriminant de fait les enfants autochtones. Aujourd’hui encore, ces derniers représentent 52,2 % des enfants placés dans des foyers privés, quand ils ne forment que 7 % des jeunes Canadiens.

À quoi va servir l'argent ?
La moitié, à indemniser ces enfants et leurs familles. L’autre, à améliorer les services de protection de l’enfance au sein des communautés autochtones dans tout le pays, pour les 5 prochaines années.

Atta, mais ça remonte au 19e tu dis ?
Oui. De la fin du 19e aux 90’s, 150 000 enfants autochtones ont été arrachés à leurs familles et enfermés dans des pensionnats catholiques, coupés de leur langue et de leurs racines. Sous couvert de les éduquer, le gouvernement de l’époque s'associait à l’Église pour les assimiler de force et éradiquer leur culture. En mai᠎ 2021, on a retrouvé un millier de tombes anonymes près de ces pensionnats catholiques, aujourd’hui fermés. L’Église canadienne s’est excusée pour ce génocide culturel, reconnu comme tel par une Commission de vérité et de réconciliation, active de 2008 à 2015 pour documenter cette tragédie.

Et qui pense quoi de cet accord ?
Le gouv canadien a reconnu qu' "aucune indemnisation ne peut compenser le traumatisme qu'ont subi les gens". L’un des avocats de la principale organisation autochtone du pays estime que "cet accord est historique et nous espérons qu'il marquera un tournant décisif dans le travail de réconciliation de ce pays".