MONKEYPOX

International
Par
L'équipe Voxe
Le
23/6/22

Ce qu'il se passe.
L’épidémie de variole du singe progresse.

Rembobine Jacqueline, encore une maladie ?!
Pour être précise, c’est une zoonose, une maladie infectieuse transmise à l’homme par l’animal - ici, des rongeurs - via un contact prolongé ou la conso de viande mal cuite. Les symptômes ressemblent à ceux de la variole mais ce n’est pas la même maladie. Son origine se trouve en Afrique de l’Ouest, où elle a été identifiée dans les 70’s. Depuis, il y a eu plusieurs épidémies en Afrique, en Europe et en Asie. La vague actuelle commence le 7 mai 2022, lorsqu’un cas est signalé au UK chez un homme revenant du Nigéria. Depuis, 2 103 cas ont été confirmés dans 42 pays.

Et ça se manifeste comment ? C'est grave ?
C’est pas top. Les symptômes sont : fièvre, maux de têtes, ganglions, puis boutons qui se transforment en croûtes et finissent par tomber. La plupart des cas se guérissent spontanément en 2 à 4 semaines, et en 2022, il n’y a eu qu’1 décès dû à la maladie. Mais l’OMS, la branche santé de l’ONU, rappelle que jusqu’à 10 % des malades pourraient en mourir, surtout des jeunes et des personnes immunodéprimées. Il n’y a pas de traitement, mais le vaccin contre la variole classique serait efficace à 85 %.

Chaud. Et ça se transmet comment ?
Par les fluides corporels : salive, sang, sperme… Parmi les malades, il y a une forte proportion d’hommes HSH (ayant des rapports homosexuels), ce qui a conduit le gouv anglais à proposer de vacciner en priorité les hommes gays multipartenaires. De leur côté, les assos LGBTQ+ s’inquiètent des risques de stigmatisation.

Je vois. Et en France, on en est où ?
Mardi, 277 cas avaient été recensés en France depuis le début de l’épidémie, mais aucun décès so far. C’est 94 cas de plus qu’au 16 juin, donc l’augmentation est très rapide. La Haute autorité de santé, qui conseille le gouv sur la santé publique, a recommandé de vacciner les personnes contacts à risque et les mineurs au cas par cas pour l’instant.

Ok. Et le coco dans tout ça ?
Beaucoup de fausses infos ont circulé sur Internet sur le lien entre variole du singe et vaccins contre le coco. C’est donc sans relation, mais les cas de coco remontent en flèche en ce moment en France, près de 100 000 cas au 21 juin, soit + 45 % en 7 jours, et un niveau similaire à celui qu’on observait en novembre dernier pendant la 2e vague.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
L’épidémie de variole du singe progresse.

Rembobine Jacqueline, encore une maladie ?!
Pour être précise, c’est une zoonose, une maladie infectieuse transmise à l’homme par l’animal - ici, des rongeurs - via un contact prolongé ou la conso de viande mal cuite. Les symptômes ressemblent à ceux de la variole mais ce n’est pas la même maladie. Son origine se trouve en Afrique de l’Ouest, où elle a été identifiée dans les 70’s. Depuis, il y a eu plusieurs épidémies en Afrique, en Europe et en Asie. La vague actuelle commence le 7 mai 2022, lorsqu’un cas est signalé au UK chez un homme revenant du Nigéria. Depuis, 2 103 cas ont été confirmés dans 42 pays.

Et ça se manifeste comment ? C'est grave ?
C’est pas top. Les symptômes sont : fièvre, maux de têtes, ganglions, puis boutons qui se transforment en croûtes et finissent par tomber. La plupart des cas se guérissent spontanément en 2 à 4 semaines, et en 2022, il n’y a eu qu’1 décès dû à la maladie. Mais l’OMS, la branche santé de l’ONU, rappelle que jusqu’à 10 % des malades pourraient en mourir, surtout des jeunes et des personnes immunodéprimées. Il n’y a pas de traitement, mais le vaccin contre la variole classique serait efficace à 85 %.

Chaud. Et ça se transmet comment ?
Par les fluides corporels : salive, sang, sperme… Parmi les malades, il y a une forte proportion d’hommes HSH (ayant des rapports homosexuels), ce qui a conduit le gouv anglais à proposer de vacciner en priorité les hommes gays multipartenaires. De leur côté, les assos LGBTQ+ s’inquiètent des risques de stigmatisation.

Je vois. Et en France, on en est où ?
Mardi, 277 cas avaient été recensés en France depuis le début de l’épidémie, mais aucun décès so far. C’est 94 cas de plus qu’au 16 juin, donc l’augmentation est très rapide. La Haute autorité de santé, qui conseille le gouv sur la santé publique, a recommandé de vacciner les personnes contacts à risque et les mineurs au cas par cas pour l’instant.

Ok. Et le coco dans tout ça ?
Beaucoup de fausses infos ont circulé sur Internet sur le lien entre variole du singe et vaccins contre le coco. C’est donc sans relation, mais les cas de coco remontent en flèche en ce moment en France, près de 100 000 cas au 21 juin, soit + 45 % en 7 jours, et un niveau similaire à celui qu’on observait en novembre dernier pendant la 2e vague.