MO JO

France
Par
L'équipe Voxe
Le
28/7/22

Ce qu'il se passe.
Les Frenchy se préparent pour les Jeux olympiques 2024.

Rembobine Coraline, ça arrive si vite.
Tellement. Les JO commenceront le 25 juillet 2024. À Saint-Denis, un futur village grand comme 70 terrains de foot accueillera près de 15 000 athlètes du monde entier. Pendant 21 jours, les sportifs s’affronteront un peu partout dans Paris, au château de Versailles, à Lille, à Marseille ou encore à Tahiti.

Dac, rappelle-moi notre projet ?
Pour sa candidature en 2017, Paris a misé sur la sobriété : diviser par 2 l’empreinte carbone de l’event par rapport aux précédents JO et en maîtriser le budget. Aussi, elle veut aider le département de la Seine-Saint-Denis (93), parmi les + pauvres de France, à se développer avec la création de logements et de nouvelles piscines alors qu’1 jeune sur 2 n’y sait pas nager. D’où la création de l’immense village olympique qui représenterait la quasi-totalité des infrastructures construites pour les Jeux.

Ça va coûter combien ?
7 milliards € en tout vs 15,5 milliards dépensés à Tokyo en 2022 et 16,5 milliards à Rio en 2016. Mais l’addition devrait gonfler d’au moins 20 % : 1/ avec la grimpette globale des prix de 6 % cette année en France, qui va jusqu’à 11 % pour le bâtiment, et qui devrait perdurer en 2023 et 2024, 2/ à cause de dépenses supplémentaires pour la sécurité notamment. Oui, car selon la Cour des comptes - chargée de surveiller le budget - on manque de moyens pour protéger les millions de personnes attendues.

Et le chantier ?
À Saint-Denis, le chantier avance dans les délais so far, même si certains projets ont été annulés pour économiser. Côté réduction carbone, certains experts estiment qu’il faut désormais passer des paroles aux actes, mais ça reste difficile à évaluer à ce stade.

Ça rapporte, les JO ?
Ceux de Paris pourraient rapporter jusqu’à env 10 milliards € - vs les 642 milliards de PIB de la France -, créer 250 000 emplois et booster les investissements étrangers. Mais ça pourrait être minime par rapport aux 7 milliards € - et plus si affinités - dépensés.

Et ça attire encore des villes candidates ?
De moins en moins, parce qu’ils sont chers et finissent parfois en lieux fantômes, comme à Sotchi en Russie, ou à Rio, Athènes ou Pékin. Enfin, l’enthousiasme n’est pas débordant : presque la moitié des Français seraient indifférents aux JO de Paris. Pour certains experts, ce giga format n’est plus adapté à notre économie en crise et aux besoins de notre planète.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
Les Frenchy se préparent pour les Jeux olympiques 2024.

Rembobine Coraline, ça arrive si vite.
Tellement. Les JO commenceront le 25 juillet 2024. À Saint-Denis, un futur village grand comme 70 terrains de foot accueillera près de 15 000 athlètes du monde entier. Pendant 21 jours, les sportifs s’affronteront un peu partout dans Paris, au château de Versailles, à Lille, à Marseille ou encore à Tahiti.

Dac, rappelle-moi notre projet ?
Pour sa candidature en 2017, Paris a misé sur la sobriété : diviser par 2 l’empreinte carbone de l’event par rapport aux précédents JO et en maîtriser le budget. Aussi, elle veut aider le département de la Seine-Saint-Denis (93), parmi les + pauvres de France, à se développer avec la création de logements et de nouvelles piscines alors qu’1 jeune sur 2 n’y sait pas nager. D’où la création de l’immense village olympique qui représenterait la quasi-totalité des infrastructures construites pour les Jeux.

Ça va coûter combien ?
7 milliards € en tout vs 15,5 milliards dépensés à Tokyo en 2022 et 16,5 milliards à Rio en 2016. Mais l’addition devrait gonfler d’au moins 20 % : 1/ avec la grimpette globale des prix de 6 % cette année en France, qui va jusqu’à 11 % pour le bâtiment, et qui devrait perdurer en 2023 et 2024, 2/ à cause de dépenses supplémentaires pour la sécurité notamment. Oui, car selon la Cour des comptes - chargée de surveiller le budget - on manque de moyens pour protéger les millions de personnes attendues.

Et le chantier ?
À Saint-Denis, le chantier avance dans les délais so far, même si certains projets ont été annulés pour économiser. Côté réduction carbone, certains experts estiment qu’il faut désormais passer des paroles aux actes, mais ça reste difficile à évaluer à ce stade.

Ça rapporte, les JO ?
Ceux de Paris pourraient rapporter jusqu’à env 10 milliards € - vs les 642 milliards de PIB de la France -, créer 250 000 emplois et booster les investissements étrangers. Mais ça pourrait être minime par rapport aux 7 milliards € - et plus si affinités - dépensés.

Et ça attire encore des villes candidates ?
De moins en moins, parce qu’ils sont chers et finissent parfois en lieux fantômes, comme à Sotchi en Russie, ou à Rio, Athènes ou Pékin. Enfin, l’enthousiasme n’est pas débordant : presque la moitié des Français seraient indifférents aux JO de Paris. Pour certains experts, ce giga format n’est plus adapté à notre économie en crise et aux besoins de notre planète.