LIGHTS ON

International
Par
L'équipe Voxe
Le
13/6/22

Ce qu'il se passe.
L’enquête avance sur l’assaut du Capitole.

Rembobine Laure-Line, j'étais en mode avion.
Depuis près d’1 an, 9 députés enquêtent sur l’invasion du 6 janvier 2021. Ce jour-là, des centaines de partisans de Donald Trump ont envahi le Capitole pour tenter de renverser le président Joe Biden, tout juste élu. Jeudi, ils ont rendu leurs 1res conclusions.

Redis-moi le 6 janvier.
2 mois après la victoire du démocrate J. Biden, les élus US certifient cette élection au Capitole, leur siège. Dehors, D. Trump refuse de reconnaître sa défaite et demande à ses supporters de "marcher vers le Capitole". Ils envahissent le bâtiment avec une violence rare : 4 manifestants et 1 policier sont tués, une centaine est blessée, et la démocratie US prend un sacré coup.

Et cette commission ?
Elle est composée de 7 démocrates et 2 républicains élus à la Chambre des représentants - notre Assemblée nationale - qui veulent faire la lumière sur l’origine de l’attaque. Ils ont entendu + de 1 000 témoins et rassemblés + de 140 000 docs de la Maison-Blanche, sms et tweets de l’ex-président. 6 auditions publiques ont lieu en juin pour révéler ce qu’ils ont trouvé.  

Raconte la 1re audition.
Des millions d’Américains l’ont regardé. Ils ont vu des extraits vidéos de proches de Trump, des images inédites de l’invasion et 2 témoignages : un documentariste anglais qui avait suivi, début janvier, les Proud Boys, un groupe d’extrême droite soupçonné d’avoir participer à l’orga de l’intervention, et une policière qui a parlé de "zone de guerre".

C'est quoi la conclusion ?
Selon l’enquête, D. Trump est le 1er responsable de cette tentative de coup d’État qui aurait été largement préméditée. Et d’après les élus, même si le pouvoir n’a pas été renversé le 6 janvier, la démocratie US est en danger.

Pourquoi ?
Parce que des millions de partisans de Trump sont convaincus que l’élection de 2020 est frauduleuse. Et parce que la majorité des républicains rejette les travaux de la commission.  

C'est quoi la suite ?
Une nouvelle audition aura lieu lundi pro. Et si la commission n’a pas le pouvoir d’envoyer en justice, elle peut recommander aux département de la justice d’enclencher des poursuites.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
L’enquête avance sur l’assaut du Capitole.

Rembobine Laure-Line, j'étais en mode avion.
Depuis près d’1 an, 9 députés enquêtent sur l’invasion du 6 janvier 2021. Ce jour-là, des centaines de partisans de Donald Trump ont envahi le Capitole pour tenter de renverser le président Joe Biden, tout juste élu. Jeudi, ils ont rendu leurs 1res conclusions.

Redis-moi le 6 janvier.
2 mois après la victoire du démocrate J. Biden, les élus US certifient cette élection au Capitole, leur siège. Dehors, D. Trump refuse de reconnaître sa défaite et demande à ses supporters de "marcher vers le Capitole". Ils envahissent le bâtiment avec une violence rare : 4 manifestants et 1 policier sont tués, une centaine est blessée, et la démocratie US prend un sacré coup.

Et cette commission ?
Elle est composée de 7 démocrates et 2 républicains élus à la Chambre des représentants - notre Assemblée nationale - qui veulent faire la lumière sur l’origine de l’attaque. Ils ont entendu + de 1 000 témoins et rassemblés + de 140 000 docs de la Maison-Blanche, sms et tweets de l’ex-président. 6 auditions publiques ont lieu en juin pour révéler ce qu’ils ont trouvé.  

Raconte la 1re audition.
Des millions d’Américains l’ont regardé. Ils ont vu des extraits vidéos de proches de Trump, des images inédites de l’invasion et 2 témoignages : un documentariste anglais qui avait suivi, début janvier, les Proud Boys, un groupe d’extrême droite soupçonné d’avoir participer à l’orga de l’intervention, et une policière qui a parlé de "zone de guerre".

C'est quoi la conclusion ?
Selon l’enquête, D. Trump est le 1er responsable de cette tentative de coup d’État qui aurait été largement préméditée. Et d’après les élus, même si le pouvoir n’a pas été renversé le 6 janvier, la démocratie US est en danger.

Pourquoi ?
Parce que des millions de partisans de Trump sont convaincus que l’élection de 2020 est frauduleuse. Et parce que la majorité des républicains rejette les travaux de la commission.  

C'est quoi la suite ?
Une nouvelle audition aura lieu lundi pro. Et si la commission n’a pas le pouvoir d’envoyer en justice, elle peut recommander aux département de la justice d’enclencher des poursuites.