LET'S COP

Environnement
Par
L'équipe Voxe
Le
7/11/22

Ce qu'il se passe.
Hier, la COP27 s’est ouverte en Égypte.

C'est quoi la COP, déjà, Asma ?
"Conference of parties", un raout qui réunit 197 pays + l’Union européenne, des ONG et des scientifiques, qui s’engagent à préserver le climat et se rencontrent chaque année depuis 1995 pour faire le point sur leurs objectifs.

Qui sont ?
En 2015, les dirigeants de l'humanité se sont accordés pour limiter le réchauffement climatique. Ainsi, les Accords de Paris prévoient de limiter la hausse à + 2° C et si possible + 1,5° C par rapport aux températures de l'ère pré-industrielle, vers 1900, en réduisant de 45 % les gaz à effet de serre - qui réchauffent l'atmosphère - d’ici 2030, en boostant les énergies renouvelables et en aidant financièrement les pays pauvres.

On en est où ?
Depuis la COP26 de l’année dernière, seulement 26 pays sur 193 se sont fixé des objectifs + ambitieux qu’avant 2021. La Chine et les US, par ex, les + gros pollueurs de la planète, n’ont pas bougé. L’ONU a annoncé en octobre qu’au rythme actuel, une augmentation des températures de 2,5° C d’ici 2100 était possible. Et si on passe pas la 2nde, le monde va louper l’objectif des 1,5° C, ce serait même déjà trop tard selon des scientifiques.

Fichtre. Qu'est-ce qui coince ?
Les pépettes. Les pays les moins développés sont moins émetteurs de gaz à effet de serre, mais sont aussi souvent les plus exposés aux risques climatiques. Lors de la COP27, ils pourraient donc demander aux + riches + d’argent pour les dommages qu’ils subissent, et financer leur transition climatique.

Combien ?
En 2009, les pays les + riches s’étaient engagés à donner 100 milliards $ par an aux pays pauvres. En 2020, on était à 83,3 Mds $. C’est + 4 % par rapport à 2019, mais on n’y est pas encore. D’ailleurs, depuis quelques semaines, les Nations unies communiquent sur la solidarité internationale avec ce rapport ou cette bande-annonce. Simon Stiell, le nouveau boss de l’ONU Climat, est lui-même originaire de la Grenade, petit état des Caraïbes menacé par la montée des eaux et pourrait pousser dans ce sens.

Mais c'est chaud avec la guerre en Ukraine, non ?
Oui. Le conflit pousse pas mal de pays à renouer avec les énergies fossiles. L’Allemagne se tourne à nouveau vers le charbon, les Européens achètent du gaz naturel en Afrique pour remplacer le gaz russe. Cela dit, après un pic en 2025, le conflit pourrait accélérer la transition si les gouv investissent dans les renouvelables.

Autre chose que je dois retenir ?
L’Égypte, pays organisateur de la COP, est lui-même très critiqué par les défenseurs des droits humains, qui dénoncent le sort qu’y subissent des prisonniers politiques.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
Hier, la COP27 s’est ouverte en Égypte.

C'est quoi la COP, déjà, Asma ?
"Conference of parties", un raout qui réunit 197 pays + l’Union européenne, des ONG et des scientifiques, qui s’engagent à préserver le climat et se rencontrent chaque année depuis 1995 pour faire le point sur leurs objectifs.

Qui sont ?
En 2015, les dirigeants de l'humanité se sont accordés pour limiter le réchauffement climatique. Ainsi, les Accords de Paris prévoient de limiter la hausse à + 2° C et si possible + 1,5° C par rapport aux températures de l'ère pré-industrielle, vers 1900, en réduisant de 45 % les gaz à effet de serre - qui réchauffent l'atmosphère - d’ici 2030, en boostant les énergies renouvelables et en aidant financièrement les pays pauvres.

On en est où ?
Depuis la COP26 de l’année dernière, seulement 26 pays sur 193 se sont fixé des objectifs + ambitieux qu’avant 2021. La Chine et les US, par ex, les + gros pollueurs de la planète, n’ont pas bougé. L’ONU a annoncé en octobre qu’au rythme actuel, une augmentation des températures de 2,5° C d’ici 2100 était possible. Et si on passe pas la 2nde, le monde va louper l’objectif des 1,5° C, ce serait même déjà trop tard selon des scientifiques.

Fichtre. Qu'est-ce qui coince ?
Les pépettes. Les pays les moins développés sont moins émetteurs de gaz à effet de serre, mais sont aussi souvent les plus exposés aux risques climatiques. Lors de la COP27, ils pourraient donc demander aux + riches + d’argent pour les dommages qu’ils subissent, et financer leur transition climatique.

Combien ?
En 2009, les pays les + riches s’étaient engagés à donner 100 milliards $ par an aux pays pauvres. En 2020, on était à 83,3 Mds $. C’est + 4 % par rapport à 2019, mais on n’y est pas encore. D’ailleurs, depuis quelques semaines, les Nations unies communiquent sur la solidarité internationale avec ce rapport ou cette bande-annonce. Simon Stiell, le nouveau boss de l’ONU Climat, est lui-même originaire de la Grenade, petit état des Caraïbes menacé par la montée des eaux et pourrait pousser dans ce sens.

Mais c'est chaud avec la guerre en Ukraine, non ?
Oui. Le conflit pousse pas mal de pays à renouer avec les énergies fossiles. L’Allemagne se tourne à nouveau vers le charbon, les Européens achètent du gaz naturel en Afrique pour remplacer le gaz russe. Cela dit, après un pic en 2025, le conflit pourrait accélérer la transition si les gouv investissent dans les renouvelables.

Autre chose que je dois retenir ?
L’Égypte, pays organisateur de la COP, est lui-même très critiqué par les défenseurs des droits humains, qui dénoncent le sort qu’y subissent des prisonniers politiques.