Le gouvernement présente son budget 2022.

Economie
Par
L'équipe Voxe
Le
23/9/21

🗞 MAKE IT RAIN

Ce qu'il se passe.
Le gouvernement présente son budget 2022.

Rembobine Justine, c'est ce qu'il va dépenser ?
Yep, et encaisser aussi. Le process est le suivant : là, on est à l’étape où le gouv se prépare à présenter sa copie à l’Assemblée, puis au Sénat. Les députés et les sénateurs corrigent cette copie et l’approuvent. Sachant que cette 1re version peut être modifiée en cours d’année en cas d’imprévu.

Et donc, la copie dit quoi ?
Ce dernier budget du président Macron est en hausse de 11 milliards € par rapport à 2021- 385 milliards de dépenses et 310 milliards de recettes - quand il augmentait plutôt de 6 milliards par an avant la pandémie. La moitié du surplus de cette année ira notamment à l’armée, à la justice et à la recherche. L’autre moitié financera de nouvelles dépenses comme le chèque énergie, la rénovation de Marseille ou MaPrimeRenov.

Dac, mais d'où vient l'argent ?
95% des recettes que l’État encaisse viennent des impôts - les tiens, ceux des entreprises, ou encore la TVA que tu payes en consommant. Les 5% restants viennent des revenus du patrimoine de l’État - comme les dividendes des entreprises où il a des parts.

Et comment on finance la hausse ?
Un État dispose de 3 moyens pour se financer : dépenser moins, prélever plus, emprunter. Clairement, avec le coco, on a emprunté plus, mais à vraiment pas cher. Ici, la photo de la dette mise à jour par l’Agence française du Trésor, dont le job est d’emprunter pour l’État auprès d’autres États, de fonds d’investissement, de banques ou encore de compagnies d’assurance (= "le marché").

Donc c'est un long fleuve tranquille ?
Nope, car l’État peut donc être en déficit budgétaire : quand il dépense plus qu’il ne gagne. Et justement, ce déficit fait débat. Pour certains, il permet de donner la patate à l’économie, pour d’autres, il handicape nos futurs investissements, car on ne prête qu’aux riches. Pour 2022, le ministère de l’Économie estime donc que le déficit sera de -4,8%. A priori, le gouv ne prévoit pas d’augmenter les impôts pour financer le budget 2022, mais d’emprunter 292 milliards €, dont 149 pour financer la dette - cad rembourser ce qu'on doit et les intérêts - et 143 pour combler le déficit.

On en pense quoi de ce budget ?
C’est là que les critiques, à la fois de l’opposition et des institutions chargées de veiller à sa crédibilité, commencent. Il manque 2 lignes de taille dans la copie du gouv : le revenu d’engagement pour les jeunes - une aide pour les jeunes sans job et sans formation - et le plan d’investissement post-coco appelé France Relance. Soit respectivement env 2 milliards - à confirmer - à dépenser chaque année, et 30 milliards sur plusieurs années. Comme le périmètre de chacun est encore en discussion, le gouv prévoit de les ajouter quand les députés examineront sa copie.

Et alors, c'est quoi le problème ?
Bah les institutions qui évaluent le budget, dont le Haut conseil des finances publiques, sont fâchées parce qu’elles ne peuvent pas travailler correctement faute d’avoir une vista complète.

Psst. Si tu partages notre passion éperdue pour le budget de l’État, tape 1. On se sentira moins seules.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

🗞 MAKE IT RAIN

Ce qu'il se passe.
Le gouvernement présente son budget 2022.

Rembobine Justine, c'est ce qu'il va dépenser ?
Yep, et encaisser aussi. Le process est le suivant : là, on est à l’étape où le gouv se prépare à présenter sa copie à l’Assemblée, puis au Sénat. Les députés et les sénateurs corrigent cette copie et l’approuvent. Sachant que cette 1re version peut être modifiée en cours d’année en cas d’imprévu.

Et donc, la copie dit quoi ?
Ce dernier budget du président Macron est en hausse de 11 milliards € par rapport à 2021- 385 milliards de dépenses et 310 milliards de recettes - quand il augmentait plutôt de 6 milliards par an avant la pandémie. La moitié du surplus de cette année ira notamment à l’armée, à la justice et à la recherche. L’autre moitié financera de nouvelles dépenses comme le chèque énergie, la rénovation de Marseille ou MaPrimeRenov.

Dac, mais d'où vient l'argent ?
95% des recettes que l’État encaisse viennent des impôts - les tiens, ceux des entreprises, ou encore la TVA que tu payes en consommant. Les 5% restants viennent des revenus du patrimoine de l’État - comme les dividendes des entreprises où il a des parts.

Et comment on finance la hausse ?
Un État dispose de 3 moyens pour se financer : dépenser moins, prélever plus, emprunter. Clairement, avec le coco, on a emprunté plus, mais à vraiment pas cher. Ici, la photo de la dette mise à jour par l’Agence française du Trésor, dont le job est d’emprunter pour l’État auprès d’autres États, de fonds d’investissement, de banques ou encore de compagnies d’assurance (= "le marché").

Donc c'est un long fleuve tranquille ?
Nope, car l’État peut donc être en déficit budgétaire : quand il dépense plus qu’il ne gagne. Et justement, ce déficit fait débat. Pour certains, il permet de donner la patate à l’économie, pour d’autres, il handicape nos futurs investissements, car on ne prête qu’aux riches. Pour 2022, le ministère de l’Économie estime donc que le déficit sera de -4,8%. A priori, le gouv ne prévoit pas d’augmenter les impôts pour financer le budget 2022, mais d’emprunter 292 milliards €, dont 149 pour financer la dette - cad rembourser ce qu'on doit et les intérêts - et 143 pour combler le déficit.

On en pense quoi de ce budget ?
C’est là que les critiques, à la fois de l’opposition et des institutions chargées de veiller à sa crédibilité, commencent. Il manque 2 lignes de taille dans la copie du gouv : le revenu d’engagement pour les jeunes - une aide pour les jeunes sans job et sans formation - et le plan d’investissement post-coco appelé France Relance. Soit respectivement env 2 milliards - à confirmer - à dépenser chaque année, et 30 milliards sur plusieurs années. Comme le périmètre de chacun est encore en discussion, le gouv prévoit de les ajouter quand les députés examineront sa copie.

Et alors, c'est quoi le problème ?
Bah les institutions qui évaluent le budget, dont le Haut conseil des finances publiques, sont fâchées parce qu’elles ne peuvent pas travailler correctement faute d’avoir une vista complète.

Psst. Si tu partages notre passion éperdue pour le budget de l’État, tape 1. On se sentira moins seules.

Découvrir la Quotidienne de Voxe