Guess who's back

France
Par
L'équipe Voxe
Le
13/10/21

🗞 GUESS WHO'S BACK ?

Ce qu'il se passe.
Le Président a présenté sa vision de l'industrie frenchy.

Rembobine Merline, what do you mean ?
Hier, le président Macron a présenté un plan d'investissement massif de 30 milliards € sur 5 ans, France 2030 de son petit nom. C'est un coup de boost injecté dans l'industrie française pour "faire émerger les champions de demain" dans des secteurs comme les semi-conducteurs - ces puces essentielles à tout appareil électronique dont le monde manque cruellement aujourd’hui -, les batteries électriques, l'intelligence artificielle, l'avion bas-carbone, l'hydrogène ou l'agriculture. Il est tellement vaste qu'il donne une idée de la vision du Président pour l'économie française.

Atta, mais y avait déjà des plans nan ?
Yep, il s'ajoute aux deux 1ers activés pendant l'épidémie : 240 milliards € pour pallier l'urgence et relancer la machine. France 2030, c'est donc la petite ligne que le gouv va en partie ajouter au budget de l'État 2022, déjà en hausse exceptionnelle de 11 milliards € par rapport à 2021 (vs env 6 milliards de hausse/an hors pandémie).

Ok, donne la vue d'ensemble.
Les enjeux c'est 1/ de fortifier l'industrie qui a fait défaut pendant l'épidémie - souviens-toi des pénuries de masques par ex. 2/ Répondre avant la présidentielle de 2022 au "déclin industriel français" souligné par pas mal de candidats de l'opposition. 3/ Agir pour la transition écologique.

Et j'en retiens quoi ?
Qu'on met le poids du corps sur la "décarbonation", comprendre éviter d'émettre les gaz à effet de serre qui réchauffent la Terre. 12 des 30 milliards € misent sur les transports (avion, voiture) propres, l'énergie verte, les matières premières et… le nucléaire.

Ah oui, mais pourquoi maintenant ?
Peut-être parce que le nucléaire est en train de devenir un sujet pour 2022. Comme à chaque présidentielle, il enflamme les débats. Non seulement parce qu'il pose des questions abyssales sur notre indépendance énergétique, l'écologie, ou le danger qu'il peut représenter, mais aussi parce qu'il met tout le monde en désaccord : les verts sont contre, les socialistes sont divisés, la droite est pour.

Et sinon ?
Parce que le nucléaire français - 70% de notre électricité tout de même - fait face en ce moment à un dilemme existentiel : faut-il investir dans de nouvelles installations quand certaines unités vieillissantes vont cesser de fonctionner d'ici 2040, ou laisser tomber et donc sortir du nucléaire à moyen/long terme ? À date et à 6 mois de l'élection, le président Macron semble de plus en plus pro-nucléaire.

Comment on fait ailleurs ?
L'Allemagne est sortie du nucléaire en 2011 après la cata de Fukushima. Et, c'est cadeau pour alimenter tes questions abyssales, ses émissions de gaz à effet de serre ont grimpé comme jamais depuis 30 ans. Car malgré de gros paris sur les énergies renouvelables, l'Allemagne a choisi le charbon comme filet de sécurité pour alimenter son système électrique : en ce moment, de son électricité provient du charbon qui génère environ 5x plus de CO2 que le nucléaire.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

🗞 GUESS WHO'S BACK ?

Ce qu'il se passe.
Le Président a présenté sa vision de l'industrie frenchy.

Rembobine Merline, what do you mean ?
Hier, le président Macron a présenté un plan d'investissement massif de 30 milliards € sur 5 ans, France 2030 de son petit nom. C'est un coup de boost injecté dans l'industrie française pour "faire émerger les champions de demain" dans des secteurs comme les semi-conducteurs - ces puces essentielles à tout appareil électronique dont le monde manque cruellement aujourd’hui -, les batteries électriques, l'intelligence artificielle, l'avion bas-carbone, l'hydrogène ou l'agriculture. Il est tellement vaste qu'il donne une idée de la vision du Président pour l'économie française.

Atta, mais y avait déjà des plans nan ?
Yep, il s'ajoute aux deux 1ers activés pendant l'épidémie : 240 milliards € pour pallier l'urgence et relancer la machine. France 2030, c'est donc la petite ligne que le gouv va en partie ajouter au budget de l'État 2022, déjà en hausse exceptionnelle de 11 milliards € par rapport à 2021 (vs env 6 milliards de hausse/an hors pandémie).

Ok, donne la vue d'ensemble.
Les enjeux c'est 1/ de fortifier l'industrie qui a fait défaut pendant l'épidémie - souviens-toi des pénuries de masques par ex. 2/ Répondre avant la présidentielle de 2022 au "déclin industriel français" souligné par pas mal de candidats de l'opposition. 3/ Agir pour la transition écologique.

Et j'en retiens quoi ?
Qu'on met le poids du corps sur la "décarbonation", comprendre éviter d'émettre les gaz à effet de serre qui réchauffent la Terre. 12 des 30 milliards € misent sur les transports (avion, voiture) propres, l'énergie verte, les matières premières et… le nucléaire.

Ah oui, mais pourquoi maintenant ?
Peut-être parce que le nucléaire est en train de devenir un sujet pour 2022. Comme à chaque présidentielle, il enflamme les débats. Non seulement parce qu'il pose des questions abyssales sur notre indépendance énergétique, l'écologie, ou le danger qu'il peut représenter, mais aussi parce qu'il met tout le monde en désaccord : les verts sont contre, les socialistes sont divisés, la droite est pour.

Et sinon ?
Parce que le nucléaire français - 70% de notre électricité tout de même - fait face en ce moment à un dilemme existentiel : faut-il investir dans de nouvelles installations quand certaines unités vieillissantes vont cesser de fonctionner d'ici 2040, ou laisser tomber et donc sortir du nucléaire à moyen/long terme ? À date et à 6 mois de l'élection, le président Macron semble de plus en plus pro-nucléaire.

Comment on fait ailleurs ?
L'Allemagne est sortie du nucléaire en 2011 après la cata de Fukushima. Et, c'est cadeau pour alimenter tes questions abyssales, ses émissions de gaz à effet de serre ont grimpé comme jamais depuis 30 ans. Car malgré de gros paris sur les énergies renouvelables, l'Allemagne a choisi le charbon comme filet de sécurité pour alimenter son système électrique : en ce moment, de son électricité provient du charbon qui génère environ 5x plus de CO2 que le nucléaire.

Découvrir la Quotidienne de Voxe