FEUILLES BLANCHES*

International
Par
L'équipe Voxe
Le
29/11/22

Ce qu'il se passe.
Des dizaines de milliers de Chinois manifestent.

Rembobine Lin, c'est quoi l'ambiance ?
Ce week-end, on a vu des manifs de Pékin à Wuhan, de Shanghai à Canton. Puis, lundi, les policiers étaient nombreux dans les rues, un journaliste de la BBC a été arrêté, selon son média, comme 2 autres personnes, et les images des manifs ont été effacées des réseaux sociaux.

Pourquoi ils manifestent ?
D’abord, contre les confinements à répétition. En septembre, CNN comptait 300 millions de personnes confinées sur 1,4 milliard d’habitants.

Capiche, mais pourquoi maintenant ?
Des événements et un sentiment profond se combinent. Dix personnes sont mortes dans un incendie à Urumqi, dans le nord-ouest du pays. Pour pas mal d’habitants, c’est parce que les pompiers ont été gênés par les barrières des confinements, ce que les autorités démentent. En parallèle, les Chinois réalisent quand ils voient les spectateurs sans masque de la Coupe du monde, qu’ils sont une exception. Enfin, pour le sentiment profond, avec cette politique radicale, le régime chinois rompt le contrat social tacite qui le lie à sa population : "t’es pas libre, mais en échange, tu vis bien".

Mais c'est une 1re ?
Oui et non. Il y a 2 à 3 grèves minimum par jour en Chine en 2022. Ce qui est inédit : c’est que les manifs aient lieu dans plusieurs villes en même temps et que des personnes très différentes se retrouvent derrière les mêmes envies.

Mais pourquoi le gouv s'obstine à confiner ?
Parce que le parti communiste au pouvoir a raté le virage de la vaccination : seuls 30 % des + de 60 ans seraient complètement vaccinés. Donc l’abandon de la politique zéro-Covid pourrait tuer entre 100 000 et 1 million de personnes selon les épidémiologistes.

Et ça peut faire trembler le régime ?
Difficile à dire, mais des slogans politiques anti-régime et pro-liberté ont été criés en pleine rue. C’est la première fois depuis 1989 et le mouvement étudiant de la place Tian’anmen à Pékin, violemment réprimé. Cela dit, il n’existe pas d’alternative politique en Chine au régime communiste, donc c’est compliqué d’imaginer la suite.

Et ça a quelles conséquences ?
Ça pèse, car la Chine pèse. C’est l’usine du monde, et en 2019, la principale source d'importation de 60 pays. La croissance annuelle chinoise en 2022 pourrait varier de 3% à 4,5 % selon les analyses, une première depuis 30 ans. Ça ralentirait aussi la croissance mondiale et notamment celle de l’UE, dont la Chine est le 1er partenaire commercial, devant les US.

Psst. Certains manifestants portaient des feuilles blanches, symboles de la censure.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
Des dizaines de milliers de Chinois manifestent.

Rembobine Lin, c'est quoi l'ambiance ?
Ce week-end, on a vu des manifs de Pékin à Wuhan, de Shanghai à Canton. Puis, lundi, les policiers étaient nombreux dans les rues, un journaliste de la BBC a été arrêté, selon son média, comme 2 autres personnes, et les images des manifs ont été effacées des réseaux sociaux.

Pourquoi ils manifestent ?
D’abord, contre les confinements à répétition. En septembre, CNN comptait 300 millions de personnes confinées sur 1,4 milliard d’habitants.

Capiche, mais pourquoi maintenant ?
Des événements et un sentiment profond se combinent. Dix personnes sont mortes dans un incendie à Urumqi, dans le nord-ouest du pays. Pour pas mal d’habitants, c’est parce que les pompiers ont été gênés par les barrières des confinements, ce que les autorités démentent. En parallèle, les Chinois réalisent quand ils voient les spectateurs sans masque de la Coupe du monde, qu’ils sont une exception. Enfin, pour le sentiment profond, avec cette politique radicale, le régime chinois rompt le contrat social tacite qui le lie à sa population : "t’es pas libre, mais en échange, tu vis bien".

Mais c'est une 1re ?
Oui et non. Il y a 2 à 3 grèves minimum par jour en Chine en 2022. Ce qui est inédit : c’est que les manifs aient lieu dans plusieurs villes en même temps et que des personnes très différentes se retrouvent derrière les mêmes envies.

Mais pourquoi le gouv s'obstine à confiner ?
Parce que le parti communiste au pouvoir a raté le virage de la vaccination : seuls 30 % des + de 60 ans seraient complètement vaccinés. Donc l’abandon de la politique zéro-Covid pourrait tuer entre 100 000 et 1 million de personnes selon les épidémiologistes.

Et ça peut faire trembler le régime ?
Difficile à dire, mais des slogans politiques anti-régime et pro-liberté ont été criés en pleine rue. C’est la première fois depuis 1989 et le mouvement étudiant de la place Tian’anmen à Pékin, violemment réprimé. Cela dit, il n’existe pas d’alternative politique en Chine au régime communiste, donc c’est compliqué d’imaginer la suite.

Et ça a quelles conséquences ?
Ça pèse, car la Chine pèse. C’est l’usine du monde, et en 2019, la principale source d'importation de 60 pays. La croissance annuelle chinoise en 2022 pourrait varier de 3% à 4,5 % selon les analyses, une première depuis 30 ans. Ça ralentirait aussi la croissance mondiale et notamment celle de l’UE, dont la Chine est le 1er partenaire commercial, devant les US.

Psst. Certains manifestants portaient des feuilles blanches, symboles de la censure.