C'EST LA WATT

La 1re mine de lithium française ouvrira d'ici 2027

Environnement
Par
L'équipe Voxe
Le
27/10/22

Ce qu'il se passe.
La 1re mine de lithium française ouvrira d'ici 2027.

Dis-m'en plus, Cornélius, c'est pour les voitures électriques ?
Toutafé. En 2035, il sera interdit de vendre de nouvelles voitures à essence ou diesel dans l’Union européenne. Or, si les voitures électriques ont augmenté de 31 % en France depuis janvier, elles représentent seulement 0,4 % des 38 millions de véhicules qui circulent dans le pays. Pour oublier le thermique, il faudra résoudre 2 nœuds : la production et la vente.

Commence par la prod, stp.
Qui dit électrique dit batterie, qui dit batterie dit métaux comme le lithium ou le cobalt. Et nombre de ces précieux sont produits par la Chine, donc tu me suis, ça nous rend dépendants d’elle. Or, on le voit avec la guerre en Ukraine, dépendre d’un État dont on n’est pas copinou-copinou, ça nous met à risque.

Clair, donc c'est quoi notre plan ?
L’Europe veut faire des réserves de lithium, dont la conso pourrait être multipliée par 35 en 2050, et commencer à exploiter ses sous-sols. En France, la 1re mine de lithium ouvrira donc d’ici 2027, et on va aussi développer le recyclage de batteries.

Et pour la vente, qu'est-ce qui coince ?
D'abord, le prix. Aujourd’hui, une voiture électrique coûte jusqu’à 50 % plus cher qu’un modèle thermique, et ce, même si l'Etat rembourse entre 6 000 et 7 000 € via le bonus écologique, et qu’à l’utilisation, ça coûterait moins cher.

Je vois. Et les bornes de recharge ?
Leur installation prend du temps : seulement ¾ des 100 000 bornes électriques promises par le gouv ont été construites et beaucoup sont hors d’usage, faute de maintenance.

Ok, et l'impact écolo ?
Les voitures électriques émettent 77 % de CO2, ce gaz qui réchauffe l'atmosphère, en moins que les thermiques. Mais c’est à nuancer car ça dépend aussi de la façon dont l’électricité utilisée pour recharger les batteries est produite : ça varie si c’est via le gaz, le charbon, le nucléaire, les énergies renouvelables, etc.

Et leurs constructions ?
Même si la filière minière prévoit de rendre la production de métaux plus durable, celle-ci a pour le moment des conséquences néfastes sur l’environnement. Malgré tout, un véhicule électrique serait quand même 3 à 5 fois moins polluant qu’une voiture thermique.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
La 1re mine de lithium française ouvrira d'ici 2027.

Dis-m'en plus, Cornélius, c'est pour les voitures électriques ?
Toutafé. En 2035, il sera interdit de vendre de nouvelles voitures à essence ou diesel dans l’Union européenne. Or, si les voitures électriques ont augmenté de 31 % en France depuis janvier, elles représentent seulement 0,4 % des 38 millions de véhicules qui circulent dans le pays. Pour oublier le thermique, il faudra résoudre 2 nœuds : la production et la vente.

Commence par la prod, stp.
Qui dit électrique dit batterie, qui dit batterie dit métaux comme le lithium ou le cobalt. Et nombre de ces précieux sont produits par la Chine, donc tu me suis, ça nous rend dépendants d’elle. Or, on le voit avec la guerre en Ukraine, dépendre d’un État dont on n’est pas copinou-copinou, ça nous met à risque.

Clair, donc c'est quoi notre plan ?
L’Europe veut faire des réserves de lithium, dont la conso pourrait être multipliée par 35 en 2050, et commencer à exploiter ses sous-sols. En France, la 1re mine de lithium ouvrira donc d’ici 2027, et on va aussi développer le recyclage de batteries.

Et pour la vente, qu'est-ce qui coince ?
D'abord, le prix. Aujourd’hui, une voiture électrique coûte jusqu’à 50 % plus cher qu’un modèle thermique, et ce, même si l'Etat rembourse entre 6 000 et 7 000 € via le bonus écologique, et qu’à l’utilisation, ça coûterait moins cher.

Je vois. Et les bornes de recharge ?
Leur installation prend du temps : seulement ¾ des 100 000 bornes électriques promises par le gouv ont été construites et beaucoup sont hors d’usage, faute de maintenance.

Ok, et l'impact écolo ?
Les voitures électriques émettent 77 % de CO2, ce gaz qui réchauffe l'atmosphère, en moins que les thermiques. Mais c’est à nuancer car ça dépend aussi de la façon dont l’électricité utilisée pour recharger les batteries est produite : ça varie si c’est via le gaz, le charbon, le nucléaire, les énergies renouvelables, etc.

Et leurs constructions ?
Même si la filière minière prévoit de rendre la production de métaux plus durable, celle-ci a pour le moment des conséquences néfastes sur l’environnement. Malgré tout, un véhicule électrique serait quand même 3 à 5 fois moins polluant qu’une voiture thermique.