BUFFALO

International
Par
L'équipe Voxe
Le
18/5/22

Ce qu'il se passe.
Une nouvelle tuerie de masse secoue les US.

Rembobine Madeline, on parle de ce week-end ?
Yes, samedi, un homme blanc de 18 ans a roulé plus de 300 km pour se rendre dans un supermarché de Buffalo, dans l’État de New York. Armé, habillé en treillis et vêtu d’un gilet pare-balles, il se filme en direct. En entrant dans le magasin, il tue 10 personnes, en blesse 3 autres. Il est accusé de meurtre et risque la prison à vie. Parmi ses 13 victimes, 11 sont afro-américaines.

Mais comment il a eu une arme ?
On ne sait pas encore bien. Ce qu’on sait, c’est que la plupart des tueurs de masse achètent leurs armes légalement. La tragédie de Buffalo relance le débat sur la possession d'armes aux US, un droit garanti par la Constitution, donc qui s’applique sur tout le territoire.

Pourquoi il a fait ça ?
La police a confirmé la dimension raciste de l’attaque en s’appuyant notamment sur un manifeste de 180 pages dont elle le soupçonne d’être l’auteur. Le texte est nourri de références racistes et antisémites utilisées par les suprémacistes blancs.

C'est-à-dire ?
Pour l’historienne Sylvie Laurent, c’est l’idéologie qui a influé lors de la construction des US et qui veut que la population blanche soit destinée à dominer les autres, et notamment les immigrants, les Afro-Américains et les Amérindiens. Depuis sa fondation au 18e siècle, le pays a évolué, les mentalités avec. Mais pour les suprémacistes, la disparition de cette idéologie est une tragédie, elle a donc ressurgi depuis les 70’s/80’s dans des formes extrêmes, flirtant avec le Sud esclavagiste, le nazisme et l’extrême droite européenne.

C'est un cas isolé ?
Il ne semble pas, non. Depuis les 2000’s, le FBI alerte sur les menaces terroristes de ces extrémistes blancs. Sur les 10 dernières années, 75 % des 450 meurtres commis par des extrémistes l’ont été par des personnes de l’extrême droite, dont près de la moitié par des suprémacistes blancs.

Et politiquement ?
Selon un sondage récent, ⅓ des Américains pensent qu’il y a une "entreprise de génocide blanc" à l’œuvre aux US. Cette théorie est aussi incarnée dans les médias, notamment chez Tucker Carlson, le journaliste de Fox News qui réunit quotidiennement 3 millions d’Américains. Si ça peut sembler peu par rapport aux 330 millions de la population totale, ses propos sont repris sur les réseaux sociaux, ce qui fait leur puissance.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
Une nouvelle tuerie de masse secoue les US.

Rembobine Madeline, on parle de ce week-end ?
Yes, samedi, un homme blanc de 18 ans a roulé plus de 300 km pour se rendre dans un supermarché de Buffalo, dans l’État de New York. Armé, habillé en treillis et vêtu d’un gilet pare-balles, il se filme en direct. En entrant dans le magasin, il tue 10 personnes, en blesse 3 autres. Il est accusé de meurtre et risque la prison à vie. Parmi ses 13 victimes, 11 sont afro-américaines.

Mais comment il a eu une arme ?
On ne sait pas encore bien. Ce qu’on sait, c’est que la plupart des tueurs de masse achètent leurs armes légalement. La tragédie de Buffalo relance le débat sur la possession d'armes aux US, un droit garanti par la Constitution, donc qui s’applique sur tout le territoire.

Pourquoi il a fait ça ?
La police a confirmé la dimension raciste de l’attaque en s’appuyant notamment sur un manifeste de 180 pages dont elle le soupçonne d’être l’auteur. Le texte est nourri de références racistes et antisémites utilisées par les suprémacistes blancs.

C'est-à-dire ?
Pour l’historienne Sylvie Laurent, c’est l’idéologie qui a influé lors de la construction des US et qui veut que la population blanche soit destinée à dominer les autres, et notamment les immigrants, les Afro-Américains et les Amérindiens. Depuis sa fondation au 18e siècle, le pays a évolué, les mentalités avec. Mais pour les suprémacistes, la disparition de cette idéologie est une tragédie, elle a donc ressurgi depuis les 70’s/80’s dans des formes extrêmes, flirtant avec le Sud esclavagiste, le nazisme et l’extrême droite européenne.

C'est un cas isolé ?
Il ne semble pas, non. Depuis les 2000’s, le FBI alerte sur les menaces terroristes de ces extrémistes blancs. Sur les 10 dernières années, 75 % des 450 meurtres commis par des extrémistes l’ont été par des personnes de l’extrême droite, dont près de la moitié par des suprémacistes blancs.

Et politiquement ?
Selon un sondage récent, ⅓ des Américains pensent qu’il y a une "entreprise de génocide blanc" à l’œuvre aux US. Cette théorie est aussi incarnée dans les médias, notamment chez Tucker Carlson, le journaliste de Fox News qui réunit quotidiennement 3 millions d’Américains. Si ça peut sembler peu par rapport aux 330 millions de la population totale, ses propos sont repris sur les réseaux sociaux, ce qui fait leur puissance.