BACK TO SCHOOL

France
Par
L'équipe Voxe
Le
23/5/22

Ce qu'il se passe.
Le nouveau gouvernement fait sa rentrée.

Rembobine Émeline, c'est quoi le casting ?
23 ministres et 4 secrétaires d’État vont se retrouver aujourd’hui pour leur 1er Conseil des ministres à parité. Autour de la table, il y aura des profils connus, comme Bruno Le Maire (économie) et Éric Dupond-Moretti (justice), à côté de nouvelles têtes, comme l’historien Pap Ndiaye (éducation) ou Rima Abdul-Malak (culture). Pour la liste complète, c’est ici et en trombi ici. Si on retient une chose, c’est que le nouveau gouv d’Élisabeth Borne joue la continuité avec plus d’anciens que de nouveaux, ce qui n’est peut-être pas si étonnant.

Raconte-moi le parcours d'É. Borne.
Diplômée de l’école d’ingé Polytechnique, elle a travaillé dans plusieurs cabinets de ministres, dont celui de Ségolène Royal au ministère de l'Écologie. Sous F. Hollande, elle a dirigé la stratégie de la SNCF et de la RATP. Sensible aux idées de centre gauche, elle fait partie du gouv d’É. Macron depuis 2017, comme ministre des Transports, de la Transition écologique et du Travail.

Et sa to-do ?
Parmi les prio : réformer les retraites, passer des mesures pour le pouvoir d’achat et organiser la planification écologique. Mais l’application de ce programme va dépendre des élections législatives des 12 et 19 juin, car, pour avancer, É. Macron doit obtenir une majorité de députés. Oui, il a besoin d’eux pour faire passer ses lois. Et si l’alliance présidentielle pourrait bien l’emporter, le gouv, lui, peut encore changer.

Ah bon ?
Oui, selon la tradition, une révision du gouv intervient toujours après les législatives en fonction des résultats. Cette nouvelle équipe ne sera donc sans doute pas exactement celle qui gouvernera ces prochains mois.

Et dans les jours à venir ?
Le nouveau gouv se réunit aujourd’hui pour son 1er Conseil des ministres, mais il risque de rester assez silencieux. Car c’est le début de la période de réserve électorale - jusqu’au 1er tour de l’élection, plus aucun ministre ne peut s’exprimer en public pour ne pas interférer dans la campagne.

Pssst. En parlant des législatives, si tu veux voir les candidats dans ta circonscription, c’est ici.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
Le nouveau gouvernement fait sa rentrée.

Rembobine Émeline, c'est quoi le casting ?
23 ministres et 4 secrétaires d’État vont se retrouver aujourd’hui pour leur 1er Conseil des ministres à parité. Autour de la table, il y aura des profils connus, comme Bruno Le Maire (économie) et Éric Dupond-Moretti (justice), à côté de nouvelles têtes, comme l’historien Pap Ndiaye (éducation) ou Rima Abdul-Malak (culture). Pour la liste complète, c’est ici et en trombi ici. Si on retient une chose, c’est que le nouveau gouv d’Élisabeth Borne joue la continuité avec plus d’anciens que de nouveaux, ce qui n’est peut-être pas si étonnant.

Raconte-moi le parcours d'É. Borne.
Diplômée de l’école d’ingé Polytechnique, elle a travaillé dans plusieurs cabinets de ministres, dont celui de Ségolène Royal au ministère de l'Écologie. Sous F. Hollande, elle a dirigé la stratégie de la SNCF et de la RATP. Sensible aux idées de centre gauche, elle fait partie du gouv d’É. Macron depuis 2017, comme ministre des Transports, de la Transition écologique et du Travail.

Et sa to-do ?
Parmi les prio : réformer les retraites, passer des mesures pour le pouvoir d’achat et organiser la planification écologique. Mais l’application de ce programme va dépendre des élections législatives des 12 et 19 juin, car, pour avancer, É. Macron doit obtenir une majorité de députés. Oui, il a besoin d’eux pour faire passer ses lois. Et si l’alliance présidentielle pourrait bien l’emporter, le gouv, lui, peut encore changer.

Ah bon ?
Oui, selon la tradition, une révision du gouv intervient toujours après les législatives en fonction des résultats. Cette nouvelle équipe ne sera donc sans doute pas exactement celle qui gouvernera ces prochains mois.

Et dans les jours à venir ?
Le nouveau gouv se réunit aujourd’hui pour son 1er Conseil des ministres, mais il risque de rester assez silencieux. Car c’est le début de la période de réserve électorale - jusqu’au 1er tour de l’élection, plus aucun ministre ne peut s’exprimer en public pour ne pas interférer dans la campagne.

Pssst. En parlant des législatives, si tu veux voir les candidats dans ta circonscription, c’est ici.