AU COIN

Environnement
Par
L'équipe Voxe
Le
1/7/22

Ce qu'il se passe.
La France peut mieux faire pour le climat.

Rembobine Apolline, qui dit ça ?  
Le Haut Conseil pour le climat (HCC), un organisme indépendant créé par le président Macron en 2018 pour conseiller le gouv. D’après son dernier rapport publié mercredi, la France ne limite pas suffisamment ses émissions de gaz à effet de serre, ceux qui, comme le méthane ou le CO2, réchauffent l’atmosphère.

Atta, c'est quoi nos objectifs ?
En France, de baisser d’au moins 40 % nos émissions par rapport à celles de 1990. Pour ça, le gouv a notamment tracé une feuille de route à suivre depuis 2020 pour les secteurs les plus émetteurs comme les transports, qui comptent pour 30 % de nos émissions, l’agriculture avec 19 %, l’industrie avec 19 %, les bâtiments avec 18 % et l’énergie avec 11 %.

On se place où au plan mondial ?
La France est le 21e pays le plus polluant du monde. Les plus gros étant la Chine, les US, l’UE (qui n’est pas un pays, mais ça donne un ordre de grandeur !) et l’Inde. Et dans l’UE, la France est le 2e plus gros pollueur après l’Allemagne.

Qu'est-ce qu'on pense faire ?
La feuille de route du gouv est vaste, mais on peut citer la réduction d’engrais chimique pour l’agriculture, une augmentation de l’absorption du CO2 par des puits naturels comme les forêts ou les prairies, la rénovation des bâtiments pour qu’ils consomment moins d’énergie ou encore le développement de voitures électriques.

On y arrive ?
Depuis les 90’s, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 20 %. Mais pour le HCC, le gouv est à la traîne sur un paquet de mesures prévues dans sa feuille de route : on serait sur la bonne voie pour remplir les objectifs de seulement 6 des 25 orientations globales. En gros, on va devoir mettre le turbo.

Autre chose ?
Oui, pour affronter le réchauffement, il faut réduire les émissions, mais aussi s’adapter, selon le GIEC, le groupe d’experts mondiaux de référence sur le climat. Et pour le HCC, la France n’est pas prête à gérer les vagues de chaleur, de sécheresse ou d’inondation qui s’aggravent et leurs impacts sur la population et l’économie.

On a prévu quoi ?
Le gouv a lancé des chantiers pour une meilleure gestion de l’eau ou pour adapter les forêts au changement climatique par ex. Et pour être efficace, la Première ministre E. Borne va piloter l’action écologique avec 2 autres ministres. Le président Macron a aussi annoncé 50 milliards € sur 5 ans pour booster la transition écologique. Le plan de relance post-coco s’élève à 100 milliards sur 2 ans.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
La France peut mieux faire pour le climat.

Rembobine Apolline, qui dit ça ?  
Le Haut Conseil pour le climat (HCC), un organisme indépendant créé par le président Macron en 2018 pour conseiller le gouv. D’après son dernier rapport publié mercredi, la France ne limite pas suffisamment ses émissions de gaz à effet de serre, ceux qui, comme le méthane ou le CO2, réchauffent l’atmosphère.

Atta, c'est quoi nos objectifs ?
En France, de baisser d’au moins 40 % nos émissions par rapport à celles de 1990. Pour ça, le gouv a notamment tracé une feuille de route à suivre depuis 2020 pour les secteurs les plus émetteurs comme les transports, qui comptent pour 30 % de nos émissions, l’agriculture avec 19 %, l’industrie avec 19 %, les bâtiments avec 18 % et l’énergie avec 11 %.

On se place où au plan mondial ?
La France est le 21e pays le plus polluant du monde. Les plus gros étant la Chine, les US, l’UE (qui n’est pas un pays, mais ça donne un ordre de grandeur !) et l’Inde. Et dans l’UE, la France est le 2e plus gros pollueur après l’Allemagne.

Qu'est-ce qu'on pense faire ?
La feuille de route du gouv est vaste, mais on peut citer la réduction d’engrais chimique pour l’agriculture, une augmentation de l’absorption du CO2 par des puits naturels comme les forêts ou les prairies, la rénovation des bâtiments pour qu’ils consomment moins d’énergie ou encore le développement de voitures électriques.

On y arrive ?
Depuis les 90’s, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 20 %. Mais pour le HCC, le gouv est à la traîne sur un paquet de mesures prévues dans sa feuille de route : on serait sur la bonne voie pour remplir les objectifs de seulement 6 des 25 orientations globales. En gros, on va devoir mettre le turbo.

Autre chose ?
Oui, pour affronter le réchauffement, il faut réduire les émissions, mais aussi s’adapter, selon le GIEC, le groupe d’experts mondiaux de référence sur le climat. Et pour le HCC, la France n’est pas prête à gérer les vagues de chaleur, de sécheresse ou d’inondation qui s’aggravent et leurs impacts sur la population et l’économie.

On a prévu quoi ?
Le gouv a lancé des chantiers pour une meilleure gestion de l’eau ou pour adapter les forêts au changement climatique par ex. Et pour être efficace, la Première ministre E. Borne va piloter l’action écologique avec 2 autres ministres. Le président Macron a aussi annoncé 50 milliards € sur 5 ans pour booster la transition écologique. Le plan de relance post-coco s’élève à 100 milliards sur 2 ans.