AROUND THE WORLD*

Les news des vacances

International
Par
L'équipe Voxe
Le
6/1/23

Ce qu'il se passe.
Session de rattrapage post-marrons glacés.

Wow, merci Émilie, j'ai complètement déconnecté.
Pareil, on reprend. Benoît XVI, pape de l’Église catholique de 2005 à 2013, a été enterré hier au Vatican. En Chine, après avoir confiné serré pendant 3 ans, le régime ouvre les vannes, donc les contaminations au coco exploseraient - conditionnel car les chiffres officiels sont sujets à caution - et ça inquiète le reste du monde. La semaine dernière, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a nommé le gouv le plus à droite de l’histoire de son pays.

Merci. Et pour le futur ?
En France, le gouv va présenter son projet de réforme des retraites. L’objectif affiché est d’équilibrer le système financièrement, et pour ça, repousser l’âge légal de départ. Mais ça coince fort côté syndicats et opposition.

Et ailleurs ?
Au Brésil, Lula (gauche), président de 2003 à 2010, a officiellement commencé son mandat le 1er janvier après l’avoir emporté contre Jair Bolsonaro (droite) en novembre. Ça donne de l’espoir à la lutte contre le réchauffement climatique alors que l’Amazonie est capitale pour la planète. En Turquie, l’élection présidentielle en juin pourrait dire ciao à Recep Tayyip Erdoğan, au pouvoir depuis 20 ans. Ces dernières années, la démocratie et certains droits fondamentaux ont reculé dans le pays et les prix y ont grimpé de + 65 % en 1 an.

Et la guerre ?
Le 24 février, cela fera 1 an que le régime russe a envahi l’Ukraine. Aujourd’hui, Moscou contrôle environ 15 % du territoire et les combats continuent. Pour les observateurs, l’évolution de la guerre se jouera notamment sur l’unité européenne et sur la Chine, qui pourrait prendre ses distances avec le régime russe, car son soutien actuel - même timide - l’isole et affecte son économie.

Autre chose ?
La croissance économique devrait ralentir dans un paquet de pays, en partie à cause de la guerre en Ukraine et de l'inflation. Pour lutter contre le réchauffement climatique, l’UE accélère le développement des énergies renouvelables, d’autant qu’elle cherche à se passer des énergies fossiles raréfiées par le conflit ukrainien.

Psst. Parce qu’on s’en lassera jamais.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
Session de rattrapage post-marrons glacés.

Wow, merci Émilie, j'ai complètement déconnecté.
Pareil, on reprend. Benoît XVI, pape de l’Église catholique de 2005 à 2013, a été enterré hier au Vatican. En Chine, après avoir confiné serré pendant 3 ans, le régime ouvre les vannes, donc les contaminations au coco exploseraient - conditionnel car les chiffres officiels sont sujets à caution - et ça inquiète le reste du monde. La semaine dernière, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a nommé le gouv le plus à droite de l’histoire de son pays.

Merci. Et pour le futur ?
En France, le gouv va présenter son projet de réforme des retraites. L’objectif affiché est d’équilibrer le système financièrement, et pour ça, repousser l’âge légal de départ. Mais ça coince fort côté syndicats et opposition.

Et ailleurs ?
Au Brésil, Lula (gauche), président de 2003 à 2010, a officiellement commencé son mandat le 1er janvier après l’avoir emporté contre Jair Bolsonaro (droite) en novembre. Ça donne de l’espoir à la lutte contre le réchauffement climatique alors que l’Amazonie est capitale pour la planète. En Turquie, l’élection présidentielle en juin pourrait dire ciao à Recep Tayyip Erdoğan, au pouvoir depuis 20 ans. Ces dernières années, la démocratie et certains droits fondamentaux ont reculé dans le pays et les prix y ont grimpé de + 65 % en 1 an.

Et la guerre ?
Le 24 février, cela fera 1 an que le régime russe a envahi l’Ukraine. Aujourd’hui, Moscou contrôle environ 15 % du territoire et les combats continuent. Pour les observateurs, l’évolution de la guerre se jouera notamment sur l’unité européenne et sur la Chine, qui pourrait prendre ses distances avec le régime russe, car son soutien actuel - même timide - l’isole et affecte son économie.

Autre chose ?
La croissance économique devrait ralentir dans un paquet de pays, en partie à cause de la guerre en Ukraine et de l'inflation. Pour lutter contre le réchauffement climatique, l’UE accélère le développement des énergies renouvelables, d’autant qu’elle cherche à se passer des énergies fossiles raréfiées par le conflit ukrainien.

Psst. Parce qu’on s’en lassera jamais.