AQUARELA DO BRASIL

Les Brésiliens élisent leur nouveau président

International
Par
L'équipe Voxe
Le
30/9/22

Ce qu'il se passe.
Les Brésiliens élisent leur nouveau président.

Fais-moi le topo, Benicio.
Dimanche, le 1er tour de l’élection présidentielle opposera l’ex-président de gauche Luiz Inácio Lula da Silva, dit Lula, et le président sortant d’extrême droite Jair Bolsonaro. Si les sondages penchent pour Lula, les Brésiliens restent divisés.

Resitue-moi Bolso.
Il préside le Brésil depuis 2019. C’est un ancien militaire dont les opinions sur les femmes, les homosexuels, les minorités et l’attachement à la dictature militaire de 1964-1985 le classent à l’extrême droite. Ses idées, proches de celles de Trump, lui valent le surnom de Trump tropical. Il conserve des partisans, mais une partie des Brésiliens dénonce son bilan négatif.

Vazy, déroule.
Avec plus de 680 000 morts, sa gestion de la pandémie est jugée criminelle par une commission d’enquête parlementaire au Brésil. Aussi, depuis 2019, la déforestation de l’Amazonie aurait augmenté de 75 % vs il y a 10 ans à cause de l’impunité dont bénéficient notamment les trafiquants de bois sous sa présidence.

Et économiquement, le Brésil, aujourd'hui ?
La 1re économie d’Amérique latine et 8e puissance mondiale vit une grave crise économique depuis la pandémie et la guerre en Ukraine. La pauvreté a explosé : 15 % de Brésiliens ont faim, c’est 2x plus qu’en 2020. Et même si elle ralentit, la hausse des prix, qui a tourné autour de 10 % pendant des mois, a fortement affecté la population.

Et Lula ?
Cet ancien ouvrier, leader du Parti des travailleurs, a été président de 2003 à 2011. Emprisonné pour corruption en 2018, il a été libéré quand la justice a annulé ses condamnations pour vice de forme en 2020. Sa présidence avait marqué le pays, autant pour son explosion de la dette et de la criminalité que parce qu’elle avait sorti 40 des quelque 200 millions de Brésiliens de la pauvreté.

Et pour la suite ?
Bolsonaro a prévenu qu’il refuserait le résultat en cas de défaite, et certains craignent qu’il s’accroche au pouvoir, jusqu’à faire un remake de l’assaut du Capitole du 6 janvier 2021 par les partisans de Trump aux US. D’autres estiment que Lula pourrait remporter l’élection dès le 1er tour.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
Les Brésiliens élisent leur nouveau président.

Fais-moi le topo, Benicio.
Dimanche, le 1er tour de l’élection présidentielle opposera l’ex-président de gauche Luiz Inácio Lula da Silva, dit Lula, et le président sortant d’extrême droite Jair Bolsonaro. Si les sondages penchent pour Lula, les Brésiliens restent divisés.

Resitue-moi Bolso.
Il préside le Brésil depuis 2019. C’est un ancien militaire dont les opinions sur les femmes, les homosexuels, les minorités et l’attachement à la dictature militaire de 1964-1985 le classent à l’extrême droite. Ses idées, proches de celles de Trump, lui valent le surnom de Trump tropical. Il conserve des partisans, mais une partie des Brésiliens dénonce son bilan négatif.

Vazy, déroule.
Avec plus de 680 000 morts, sa gestion de la pandémie est jugée criminelle par une commission d’enquête parlementaire au Brésil. Aussi, depuis 2019, la déforestation de l’Amazonie aurait augmenté de 75 % vs il y a 10 ans à cause de l’impunité dont bénéficient notamment les trafiquants de bois sous sa présidence.

Et économiquement, le Brésil, aujourd'hui ?
La 1re économie d’Amérique latine et 8e puissance mondiale vit une grave crise économique depuis la pandémie et la guerre en Ukraine. La pauvreté a explosé : 15 % de Brésiliens ont faim, c’est 2x plus qu’en 2020. Et même si elle ralentit, la hausse des prix, qui a tourné autour de 10 % pendant des mois, a fortement affecté la population.

Et Lula ?
Cet ancien ouvrier, leader du Parti des travailleurs, a été président de 2003 à 2011. Emprisonné pour corruption en 2018, il a été libéré quand la justice a annulé ses condamnations pour vice de forme en 2020. Sa présidence avait marqué le pays, autant pour son explosion de la dette et de la criminalité que parce qu’elle avait sorti 40 des quelque 200 millions de Brésiliens de la pauvreté.

Et pour la suite ?
Bolsonaro a prévenu qu’il refuserait le résultat en cas de défaite, et certains craignent qu’il s’accroche au pouvoir, jusqu’à faire un remake de l’assaut du Capitole du 6 janvier 2021 par les partisans de Trump aux US. D’autres estiment que Lula pourrait remporter l’élection dès le 1er tour.