2021 S1 E4 : FRENCH FRIES

Le bilan 2021 de la France

France
Par
L'équipe Voxe
Le
24/12/21

🗞 2021 S1 E4 : FRENCH FRIES

Ce qu'il se passe.  
On fait le bilan de 2021 en France.

Rembobine Adeline, gros programme.
Comme tu dis ! Et on commence tout de suite avec l’économie. Après un recul violent du PIB de - 8 % en 2020, l’économie frenchy a bien rebondi, notamment grâce au soutien massif de l’État : la croissance devrait être de 6,7 % en 2021 et de 3,6 % en 2022. Le chômage est au plus bas depuis 13 ans et devrait atteindre 7,6 % à la fin de l’année.

Et côté environnement ?
On retient cette année la loi Climat. Adoptée en juillet, elle est la traduction concrète du travail de la Convention citoyenne pour le climat, ces 150 citoyens qui devaient suggérer des idées en matière de transition écologique. Ses membres et les ONG estiment que la loi manque d’ambition mais le gouv répond que, associée au plan de relance post-coco, elle va lui permettre de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à 1990. Ça ne convainc pas trop le Conseil d’État, notre juge administratif suprême, qui, en juillet, a ordonné au gouv d’en faire plus avant le 31 mars 2022.

Ok, et pour les affaires intérieures ?
En février, la loi sur les séparatismes a été adoptée. Proposée par le gouvernement en décembre 2020 après 3 attentats islamistes à l’automne, l’idée est de renforcer le contrôle de l’État sur les cultes notamment en rafraîchissant l'approche fondatrice sur la laïcité datant de 1905. La loi "pour une sécurité globale préservant les libertés" est votée le 15 avril pour mieux coordonner le travail entre acteurs de la sécu : police, gendarmerie, police municipale et sécurité privée, et encadrer l’utilisation des drones, caméras de rue, etc.

Mais elle a été critiquée, non ?
Si. Plus tôt, en novembre 2020, journalistes et assos avaient critiqué son article 24 qui écornait, selon eux, le droit d’informer. L’article a depuis été réécrit pour pénaliser des personnes qui dévoileraient par des images les données personnelles d’un policier, le tout en ayant l’intention de nuire. En avril, 1 500 militaires ont proposé dans une tribune de prendre les armes pour remettre de l’ordre dans le "chaos croissant" qui règne en France, selon eux.

Je me souviens, et socialement ?
La réforme du chômage, repoussée plusieurs fois à cause de l’épidémie, a finalement été appliquée. Elle comporte 3 changements majeurs : un bonus-malus pour certaines entreprises, des règles plus strictes pour toucher des indemnités, et moins de pépettes pour les chômages des plus hauts salaires. Envisagée, abandonnée, puis repoussée, la réforme des retraites, elle, ne verra finalement pas le jour avant la présidentielle de 2022. Enfin, les magistrats ont le moral sous le niveau de la mer et le font savoir. On attend les résultats de leurs États généraux d’ici la fin de l’année.

C'est tout ?
Non, 2021 a notamment été marquée par l'élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples lesbiens et aux femmes seules, qui a été validé fin juin. En octobre, l’Église catholique de France a été secouée par un rapport indépendant, qui estime qu’au moins 216 000 mineurs auraient été sexuellement abusés par des prêtres depuis 1950. Et en décembre, les sénateurs ont validé la loi qui interdit les thérapies de conversion, ces pratiques qui veulent "guérir" l’homosexualité. Autre sujet, le délai pour avorter sera peut-être prolongé, passant de 12 à 14 semaines, on saura en début d’année.

Et en dehors de la métropole ?
Les Calédoniens ont refusé l’indépendance à 53,3 %, mais avec une abstention massive, lors du dernier des 3 référendums prévus par le processus de décolonisation. Les Antilles ont été secouées par un gros mouvement social né d'un rejet des mesures sanitaires, amplifié par une crise sociale. Le président Macron a reconnu que "la France a une dette envers la Polynésie" en parlant des essais nucléaires menés par l’État entre 1966 et 1996 dans l’archipel.

Et avec les autres pays ?
Des historiens ont estimé que la France est responsable mais pas complice du génocide des Tutsi au Rwanda. L’historien Benjamin Stora a proposé 30 mesures pour apaiser la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie. Enfin, le big deal des relations internationales, ça a été le coup de Trafalgar que l’Australie nous a fait en septembre : elle a annulé une gigantesque commande de sous-marins avec la France pour la remplacer par un contrat avec les US, et ainsi contrer l’influence de la Chine dans le Pacifique.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

🗞 2021 S1 E4 : FRENCH FRIES

Ce qu'il se passe.  
On fait le bilan de 2021 en France.

Rembobine Adeline, gros programme.
Comme tu dis ! Et on commence tout de suite avec l’économie. Après un recul violent du PIB de - 8 % en 2020, l’économie frenchy a bien rebondi, notamment grâce au soutien massif de l’État : la croissance devrait être de 6,7 % en 2021 et de 3,6 % en 2022. Le chômage est au plus bas depuis 13 ans et devrait atteindre 7,6 % à la fin de l’année.

Et côté environnement ?
On retient cette année la loi Climat. Adoptée en juillet, elle est la traduction concrète du travail de la Convention citoyenne pour le climat, ces 150 citoyens qui devaient suggérer des idées en matière de transition écologique. Ses membres et les ONG estiment que la loi manque d’ambition mais le gouv répond que, associée au plan de relance post-coco, elle va lui permettre de réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport à 1990. Ça ne convainc pas trop le Conseil d’État, notre juge administratif suprême, qui, en juillet, a ordonné au gouv d’en faire plus avant le 31 mars 2022.

Ok, et pour les affaires intérieures ?
En février, la loi sur les séparatismes a été adoptée. Proposée par le gouvernement en décembre 2020 après 3 attentats islamistes à l’automne, l’idée est de renforcer le contrôle de l’État sur les cultes notamment en rafraîchissant l'approche fondatrice sur la laïcité datant de 1905. La loi "pour une sécurité globale préservant les libertés" est votée le 15 avril pour mieux coordonner le travail entre acteurs de la sécu : police, gendarmerie, police municipale et sécurité privée, et encadrer l’utilisation des drones, caméras de rue, etc.

Mais elle a été critiquée, non ?
Si. Plus tôt, en novembre 2020, journalistes et assos avaient critiqué son article 24 qui écornait, selon eux, le droit d’informer. L’article a depuis été réécrit pour pénaliser des personnes qui dévoileraient par des images les données personnelles d’un policier, le tout en ayant l’intention de nuire. En avril, 1 500 militaires ont proposé dans une tribune de prendre les armes pour remettre de l’ordre dans le "chaos croissant" qui règne en France, selon eux.

Je me souviens, et socialement ?
La réforme du chômage, repoussée plusieurs fois à cause de l’épidémie, a finalement été appliquée. Elle comporte 3 changements majeurs : un bonus-malus pour certaines entreprises, des règles plus strictes pour toucher des indemnités, et moins de pépettes pour les chômages des plus hauts salaires. Envisagée, abandonnée, puis repoussée, la réforme des retraites, elle, ne verra finalement pas le jour avant la présidentielle de 2022. Enfin, les magistrats ont le moral sous le niveau de la mer et le font savoir. On attend les résultats de leurs États généraux d’ici la fin de l’année.

C'est tout ?
Non, 2021 a notamment été marquée par l'élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples lesbiens et aux femmes seules, qui a été validé fin juin. En octobre, l’Église catholique de France a été secouée par un rapport indépendant, qui estime qu’au moins 216 000 mineurs auraient été sexuellement abusés par des prêtres depuis 1950. Et en décembre, les sénateurs ont validé la loi qui interdit les thérapies de conversion, ces pratiques qui veulent "guérir" l’homosexualité. Autre sujet, le délai pour avorter sera peut-être prolongé, passant de 12 à 14 semaines, on saura en début d’année.

Et en dehors de la métropole ?
Les Calédoniens ont refusé l’indépendance à 53,3 %, mais avec une abstention massive, lors du dernier des 3 référendums prévus par le processus de décolonisation. Les Antilles ont été secouées par un gros mouvement social né d'un rejet des mesures sanitaires, amplifié par une crise sociale. Le président Macron a reconnu que "la France a une dette envers la Polynésie" en parlant des essais nucléaires menés par l’État entre 1966 et 1996 dans l’archipel.

Et avec les autres pays ?
Des historiens ont estimé que la France est responsable mais pas complice du génocide des Tutsi au Rwanda. L’historien Benjamin Stora a proposé 30 mesures pour apaiser la mémoire de la colonisation et de la guerre d’Algérie. Enfin, le big deal des relations internationales, ça a été le coup de Trafalgar que l’Australie nous a fait en septembre : elle a annulé une gigantesque commande de sous-marins avec la France pour la remplacer par un contrat avec les US, et ainsi contrer l’influence de la Chine dans le Pacifique.