+ 2

La Suède et la Finlande pensent rejoindre l’OTAN.

International
Par
L'équipe Voxe
Le
15/4/22

Ce qu'il se passe.
La Suède et la Finlande pensent rejoindre l’OTAN.

Rembobine Evelyn, j'ai loupé l'info.
Mercredi, les Premières ministres suédoise et finlandaise, Magdalena Andersson et Sanna Marin, ont déclaré que leurs pays pourraient entrer dans l’OTAN d’ici quelques semaines. Ces 2 pays, historiquement neutres, ont toujours refusé d’en faire partie, mais la guerre en Ukraine a tout changé.

Rappelle-moi l'idée.
L’Organisation du traité de l'Atlantique nord a été créée en 49 par les US, le Canada, et les pays européens pour assurer leur sécurité face à l'URSS. Retiens un principe phare : si un pays membre est agressé, les autres pays doivent l’aider. Avec 30 membres, c’est la 1re alliance militaire du monde, qui pourrait donc encore s'agrandir.

Pourquoi maintenant ?
Parce que ces 2 pays flippent de subir le même sort que l'Ukraine : la Finlande a plus de 1 300 km de frontières en commun avec la Russie, et la Suède, elle, est voisine de la Finlande. Pour te donner une idée, moins de 30 % des Finlandais voulaient adhérer à l’OTAN il y a 3 mois vs 68 % aujourd’hui, et 1 semaine après l’invasion, 1 Suédois sur 2 y était favorable.

J'imagine que la Russie n'est pas ravie ?
Non. Elle considère que l’OTAN menace sa sécurité, et voit d’un mauvais œil chaque nouveau membre. Depuis sa création, de + en + de pays d’Europe de l’Est l’ont intégrée, résultat, l’alliance se rapproche des frontières russes. En février, Moscou a exigé que la Finlande et la Suède n'adhèrent pas à l'OTAN en les menaçant de "graves conséquences militaires et politiques". Hier encore, Moscou a promis de déployer son arsenal nucléaire dans la mer Baltique si c'était le cas.

Chaud, et nous, on en dit quoi ?
L'OTAN c'est justement un sujet de la campagne : M. Le Pen veut sortir de son commandement militaire intégré, l’organe qui fixe les stratégies et les fait appliquer sur le terrain. Objectif : restaurer "l’indépendance" de l’armée française. E. Macron veut l’y maintenir, et milite aussi pour une "Europe de la défense", une armée européenne autonome.

Malheureusement, cet article est uniquement disponible pour les abonnés du Club de Voxe.

Inscrivez-vous au club ou connectez-vous à votre compte.

Ce qu'il se passe.
La Suède et la Finlande pensent rejoindre l’OTAN.

Rembobine Evelyn, j'ai loupé l'info.
Mercredi, les Premières ministres suédoise et finlandaise, Magdalena Andersson et Sanna Marin, ont déclaré que leurs pays pourraient entrer dans l’OTAN d’ici quelques semaines. Ces 2 pays, historiquement neutres, ont toujours refusé d’en faire partie, mais la guerre en Ukraine a tout changé.

Rappelle-moi l'idée.
L’Organisation du traité de l'Atlantique nord a été créée en 49 par les US, le Canada, et les pays européens pour assurer leur sécurité face à l'URSS. Retiens un principe phare : si un pays membre est agressé, les autres pays doivent l’aider. Avec 30 membres, c’est la 1re alliance militaire du monde, qui pourrait donc encore s'agrandir.

Pourquoi maintenant ?
Parce que ces 2 pays flippent de subir le même sort que l'Ukraine : la Finlande a plus de 1 300 km de frontières en commun avec la Russie, et la Suède, elle, est voisine de la Finlande. Pour te donner une idée, moins de 30 % des Finlandais voulaient adhérer à l’OTAN il y a 3 mois vs 68 % aujourd’hui, et 1 semaine après l’invasion, 1 Suédois sur 2 y était favorable.

J'imagine que la Russie n'est pas ravie ?
Non. Elle considère que l’OTAN menace sa sécurité, et voit d’un mauvais œil chaque nouveau membre. Depuis sa création, de + en + de pays d’Europe de l’Est l’ont intégrée, résultat, l’alliance se rapproche des frontières russes. En février, Moscou a exigé que la Finlande et la Suède n'adhèrent pas à l'OTAN en les menaçant de "graves conséquences militaires et politiques". Hier encore, Moscou a promis de déployer son arsenal nucléaire dans la mer Baltique si c'était le cas.

Chaud, et nous, on en dit quoi ?
L'OTAN c'est justement un sujet de la campagne : M. Le Pen veut sortir de son commandement militaire intégré, l’organe qui fixe les stratégies et les fait appliquer sur le terrain. Objectif : restaurer "l’indépendance" de l’armée française. E. Macron veut l’y maintenir, et milite aussi pour une "Europe de la défense", une armée européenne autonome.