Programmes Macron/Hollande : quelles ressemblances, quelles différences ?

Dimanche 14 mai, François Hollande donnera les clés de l’Élysée à Emmanuel Macron, lors de la traditionnelle passation de pouvoir. Les deux hommes échangeront quelques mots sur le perron du palais et l’image sera historique. Mais pas vraiment inédite.
Le chef de l’État sortant et le président fraîchement élu ont en effet déjà posé ensemble au même endroit : après un conseil des ministres par exemple, lorsqu’Emmanuel Macron était ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique. 
Avant cela, Emmanuel Macron a aussi été secrétaire général adjoint de l’Élysée sur les questions économiques. Et bien avant encore, impliqué sur ce même sujet lors de l’écriture du programme de François Hollande. 
5 ans plus tard, les propositions du fondateur d’En Marche ! ressemblent-elles vraiment à celles de son prédécesseur ? En partie. Sur les 126 propositions d’Emmanuel Macron – listées dans son programme – près de 40 étaient déjà dans le programme de François Hollande il y a 5 ans, ou s’inscrivent dans la continuité des décisions et positionnements adoptés par le président sortant pendant son quinquennat.
Mais les deux hommes ont aussi des points de divergence

 
https://www.voxe.org/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_link.svg
 SOCIÉTÉ & FAMILLE  

DÉVELOPPER DES CONTRÔLES ALÉATOIRES CONTRE LES DISCRIMINATIONS À L’EMPLOI & AU LOGEMENT

Emmanuel Macron s’engage dans son programme à développer “des opérations de contrôle aléatoires et imprévues à grande échelle, en matière d’accès à l’emploi ou au logement”. Plus concrètement, le nouveau Président veut par exemple lutter contre l’homophobie dans le monde du travail et désigner publiquement “les entreprises fautives” (technique du “name & shame” dont la traduction française est “nommer et couvrir de honte”). Emmanuel Macron propose aussi de publier les noms des entreprises ne respectant pas l’égalité salariale femmes/hommes.

 En 2012, François Hollande avait promis de “lutter contre toute discrimination au logement et à l’embauche”. François Hollande s’engageait aussi à mettre en place une loi sanctionnant les entreprises ne respectant pas l’égalité femmes/hommes. Il a instauré des pénalités financières pour les entreprises de 50 salariés et plus. 

DÉMANTELER LES ASSOCIATIONS ET LIEUX DE CULTE QUI S’ATTAQUENT À LA RÉPUBLIQUE

Plus précisément, Emmanuel Macron explique dans son programme :“Nous démantèlerons les associations qui, sous couvert de religion, s’attaquent à la République. Nous fermerons définitivement les lieux de culte dans lesquels certaines prêchent l’apologie du terrorisme”.


Une mesure déjà entreprise par François Hollande depuis le début de son quinquennat. Selon le ministère de l’Intérieur, 27
mosquées soupçonnées de radicalisation ont été fermées par les autorités depuis le début de l’État d’urgence. 

 VOILE À L’UNIVERSITÉ

 Emmanuel Macron explique dans son programme qu’il ne souhaite pas étendre l’interdiction du voile à l’université.

 

En avril 2016, le président sortant avait assuré dans l’émission Dialogues citoyens qu’“il n’y aura pas d’interdiction du voile dans l’université”. 

https://www.voxe.org/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/ecommerce_graph3.svg
 ÉCONOMIE 

MODERNISER LES RÉSEAUX DE TRANSPORT

 Dans son programme, Emmanuel Macron écrit qu’il veut “moderniser les réseaux existants et développer de nouveaux services pour que tous les territoires soient raccordés efficacement aux lieux de travail, d’éducation, de culture ou de soins”. 

 

En 2012, François Hollande voulait “lutter contre la fracture territoriale dans les transports, en améliorant la qualité des trains du quotidien, la desserte des territoires enclavés et en développant les plates-formes multimodales”.

CRÉER DES EMPLOIS FRANCS

Emmanuel Macron souhaite créer ces emplois “pour encourager l’embauche des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville”. 

 

François Hollande avait lui aussi évoqué la création de ces emplois francs en 2012 “pour inciter les entreprises à embaucher les jeunes vivant des quartiers difficiles”. 

 

RÉDUIRE LES COTISATIONS SOCIALES DES EMPLOYEURS

 Emmanuel Macron propose de baisser les cotisations sociales des employeurs “de 6 points en remplacement du CICE, et jusqu’à 10 points au niveau du SMIC”. 

 

Avec le pacte de responsabilité mis en place par François Hollande, certaines entreprises bénéficient déjà d’allègement de cotisations sociales. 

DÉPLOYER LE TRÈS HAUT DÉBIT SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE

Emmanuel Macron promet dans son programme de couvrir en très haut débit ou en fibre l’ensemble du territoire d’ici à la fin de son quinquennat.

 

 Dans son programme de 2012, François Hollande promettait j’organiserai avec les collectivités locales et l’industrie la couverture intégrale de la France en très haut débit d’ici à dix ans”. 

RÉDUIRE LES COTISATIONS SOCIALES DES SALARIÉS, INDÉPENDANTS ET FONCTIONNAIRES

Emmanuel Macron chiffre cette proposition en promettant “près de 500 euros supplémentaires nets par an pour un salaire de 2200 euros nets par mois !”.

 

François Hollande avait tenté d’appliquer une mesure ressemblante avec le pacte de responsabilité, en voulant baisser les cotisations des salariés modestes. Le Conseil constitutionnel a rejeté cette proposition en mettant en avant le principe d’égalité.

https://www.voxe.org/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_pin1.svg
 JUSTICE, DÉFENSE & SÉCURITÉ

PORTER LE BUDGET DE LA DÉFENSE A 2% DU PIB

Emmanuel Macron souhaite ainsi renouveler les avions ravitailleurs, moderniser les blindés de l’armée de terre, ainsi que la flotte de surface de la marine nationale.

 

En janvier 2017, François Hollande avait estimé que le budget de la défense devait représenter 2% du PIB. 

sqsqsqs

CONFIRMER LA CYBERDÉFENSE ET LA CYBERSÉCURITÉ COMME PRIORITÉS.

Emmanuel Macron en fait l’un de ses engagements dans son programme.

sssssss

La cyberdéfense était présentée comme une préoccupation majeure dans le livre blanc sur la défense adopté durant le quinquennat de François Hollande

SSSS

PENSER UNE EUROPE DE LA DÉFENSE 

Emmanuel Macron propose de construire, avec l’Allemagne “une Europe de la défense associant les pays volontaires, en créant un Fonds européen de défense qui financera des équipements militaires communs (comme les drones européens) et un Quartier Général européen permanent”. Il propose aussi de créer une force de 5000 garde-frontières européens.

En 2013, François Hollande a affirmé vendredi sa volonté d’ouvrir une nouvelle étape de l’Europe de la défense pour mutualiser les moyens dans un contexte de restrictions budgétaires, processus qu’il entend nourrir de propositions avant la fin de l’année.

 

CRÉER UNE POLICE DE SÉCURITÉ QUOTIDIENNE

Emmanuel Macron développe cette idée dans son programme : “Au plus près des Français, elle [cette police] développera une connaissance approfondie des lieux et des habitants qu’elle sera chargée de protéger et d’entendre.”

 

François Hollande avait aussi émis cette idée il y a 5 ans. C’était la proposition 27 de son programme :J’augmenterai les moyens, notamment scolaires, dans les zones qui en ont le plus besoin et je rétablirai une présence régulière des services de police au contact des habitants”.

RECRUTER 10 000 POLICIERS ET GENDARMES SUPPLÉMENTAIRES

Le créateur d’En Marche ! compte notamment renforcer “notre dispositif de renseignement contre le terrorisme”.

 

Dans son programme de 2012, François Hollande promettait la création, chaque année, de 1 000 postes pour la justice, la police et la gendarmerie. 

https://www.voxe.org/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_globe.svg
 IMMIGRATION

DIMINUER LE DÉLAI DE TRAITEMENT DES DEMANDES D’ASILE A 6 MOIS 

Emmanuel Macron précise cette proposition dans son programme : ” C’est nécessaire pour accueillir dignement les réfugiés qui ont droit à la protection de la France. Les autres seront reconduits sans délai vers leur pays afin qu’ils ne deviennent pas des immigrés clandestins “.

Alors qu’il était candidat à l’élection présidentielle, François Hollande a lui aussi proposé de réduire la durée de  traitement des demandes d’asile, pendant l’émission Des paroles et des actes, le jeudi 15 mars 2012.  

https://www.voxe.org/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/ecommerce_banknotes.svg
 FISCALITÉ

LUTTER DAVANTAGE CONTRE LA FRAUDE FISCALE 

Emmanuel Macron veut “alourdir les sanctions contre la fraude fiscale”.

 

Dans son programme de 2012, François Hollande avait promis Je renforcerai les moyens de lutter contre la fraude fiscale”

 

LUTTER CONTRE L’OPTIMISATION FISCALE DES GRANDS GROUPES DE L’INTERNET 

Emmanuel Macron explique dans son programme : “Nous imposerons les grands groupes de l’Internet sur leur chiffre d’affaires réalisé sur notre sol. Pour cela, la lutte contre l’optimisation fiscale sera une priorité de notre action européenne”.

 

François Hollande est du même avis.

 

 

BAISSER L’IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS 

Emmanuel Macron veut baisser l’impôt sur les sociétés de 33,3% à 25% “pour rejoindre la moyenne européenne”.

 

 

En 2012, François Hollande avait fait une promesse similaire : “Je mettrai en place trois taux d’imposition différents sur les sociétés : 35% pour les grandes,30% pour les petites et moyennes, 15% pour les très petites”.

https://www.voxe.org/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_home.svg
SOLIDARITÉ, SANTÉ & LOGEMENT 

DOUBLER LE NOMBRE DE MAISONS DE SANTÉ 

Emmanuel Macron veut ainsi lutter contre les déserts médicaux.  

 

Dans ses 60 engagements présidentiels, François Hollande expliquait :Pour lutter contre les déserts médicaux, je favoriserai une meilleure répartition des médecins par la création de pôles de santé de proximité dans chaque territoire”.

UN AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE (AVS) POUR CHAQUE ENFANT QUI EN A BESOIN  

Emmanuel Macron précise que “Ces AVS auront un emploi stable et un salaire décent”.

 

Le gouvernement de François Hollande a créé un réel statut pour les AVS. En 2016, François Hollande a aussi annoncé que les contrats aidés d’AVS seraient transformés en CDI. Il a ainsi annoncé la création de 32 000 accompagnants supplémentaires d’ici 2021. 

 

CONSTRUIRE PLUS DE LOGEMENTS POUR LES JEUNES ET FAVORISER LA RÉNOVATION DES LOGEMENTS MAL ISOLÉS

Emmanuel Macron veut construire 80 000 logements pour les jeunes et accélérer la construction de logements “là où c’est nécessaire”. Il souhaite aussi rénover1 million de logements mal isolés d’ici 2022, et en priorité ceux des propriétaires les plus modestes”. 

 

En 2012, François Hollande promettait : J’agirai pour que soient construits au cours du quinquennat 2,5 millions de logementintermédiaires, sociaux et étudiants”. Le président avait aussi indique vouloir que “1 million de logements par an de bénéficier d’une isolation thermique de qualité”. Pendant son quinquennat, François Hollande a lancé un plan de construction de 40 000 logements sociaux. Fin 2016, plus de 26 000 étaient construits. 

https://www.voxe.org/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_clubs.svg
 AGRICULTURE & ENVIRONNEMENT 

50% DE PRODUITS BIOS, ÉCOLOGIQUES OU ISSUS DE CIRCUITS COURTS DANS LES CANTINES SCOLAIRES & LES RESTAURANTS D’ENTREPRISES

Emmanuel Macron se donne 5 ans, soit à la fin de son quinquennat, pour appliquer cette proposition. 

 

En 2014, pendant la conférence environnement, François Hollande s’était engagé à atteindre 40% de produits locaux dans la restauration publique. 

CRÉATION D’UN MARCHÉ UNIQUE DE L’ÉNERGIE 

Emmanuel Macron précise cette proposition en indiquant : “Nous fixerons un prix plancher du carbone dans les pays de l’Union”.

OOO 

Dans son programme de 2012, François Hollande avait annoncé je militerai auprès de nos partenaires pour une Europe de l’énergie”

RÉDUIRE LA PART DU NUCLÉAIRE 

Emmanuel Macron propose une réduction “de notre dépendance à l’énergie nucléaire, avec l’objectif de 50% d’énergie nucléaire à l’horizon 2025”.

 

En tant que candidat à l’élection présidentielle, François Hollande avait formulé exactement la même proposition. Cet objectif a ensuite été inscrit dans la loi de transition énergétique, adoptée en 2015. 

AIDE FINANCIERE POUR LES ACHETEURS DE VÉHICULES MOINS POLLUANTS 

Emmanuel Macron propose de remplacer ” les vieux véhicules polluants en créant une prime de 1000 euros pour acheter un véhicule neuf ou d’occasion moins polluant “.

 

Durant son quinquennat, François Hollande a mis en place des incitations financières à l’achat de véhicules propres, en contrepartie d’une mise à la casse d’un véhicule diesel.  

https://www.voxe.org/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_paperplane.svg
EUROPE

REFUSER L’ACCÈS DU ROYAUME-UNI AU MARCHÉ UNIQUE EUROPÉEN SUITE AU BREXIT 

Dans son programme, Emmanuel Macron estime que “dans la discussion du Brexit, nous défendrons l’intégrité du marché unique européen. Toutes les entreprises qui y accèdent doivent être soumises aux mêmes disciplines”.

 

François Hollande est du même avis.

 

 

CRÉER UNE FORCE DE 5 000 GARDE-FRONTIÈRES 

Selon Emmanuel Macron, ces derniers seront “chargés de surveiller et protéger les frontières extérieures de l’Union européenne”. 

 

C’est pendant le quinquennat de François Hollande qu’a été inaugurée l’agence des gardes-frontières, fin 2016. 

 

METTRE EN PLACE UN PARLEMENT, UN BUDGET ET UN MINISTRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES DANS LA ZONE EURO

Emmanuel Macron estime que ce sera un moyen “d’investir plus qu’aujourd’hui”. 

 

François Hollande défend cette idée depuis plusieurs années.

https://www.voxe.org/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_pencil_ruler.svg
EDUCATION NATIONALE

RENFORCER L’AUTONOMIE DES UNIVERSITÉS 

Emmanuel Macron précise que les universités pourront ainsi “recruter leurs enseignants et définir leurs formations”. 

 

Dans ses 60 engagements présidentiels de 2012, François Hollande indiquait : Je réformerai la loi LRU pour garantir une autonomie réelle des établissements”. 

 

LIMITER LE NOMBRE D’ÉLÈVES PAR CLASSE EN ZONE PRIORITAIRE  

Emmanuel Macron veut limiter “à 12 élèves par enseignant la taille des 12 000 classes de CP et de CE1 en zone prioritaire”. 

 

Pendant son quinquennat, François Hollande a mis en place le dispositif “Plus de maîtres que de classes” dans l’éducation prioritaire. Le ministère de l’Éducation avait annoncé la création de 7 000 emplois pour soutenir ce dispositif. 

 

LANCER UN GRAND PLAN DE FORMATION 

Emmanuel Macron indique que 1 million de jeunes et 1 million de demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés et aujourd’hui sans perspective” seront formés. 

 

Dans ses 60 engagements présidentiels de 2012, François Hollande précisait ” Le financement de la formation sera concentré sur les publics les plus fragiles, les moins formés et les chômeurs “. Lors de ses voeux de fin d’année 2015, le président sortant avait annoncé le lancement d’un grand plan de formation de 500 000 demandeurs d’emploi. 

METTRE LA PRIORITÉ SUR L’ÉDUCATION NATIONALE 

Emmanuel Macron explique : ” Nous donnerons la priorité à l’école primaire pour que tous les élèves sachent lire, écrire et compter en arrivant en 6e “.

 

Dans son programme de candidat à la présidentielle, François Hollande promettait : “Dans l’affectation des nouveaux personnels,ma priorité ira aux écoles maternelles et primaires,car c’est là que les premières difficultés se manifestent et que l’échec scolaire se forme,ainsi qu’aux zones en difficulté”. Depuis 2012, c’est effectivement dans le 1er degré que le plus de postes ont été créés : 23 639 sur les 60 000 nouveaux emplois de l’Éducation. 

https://www.voxe.org/wp-content/themes/salient/css/fonts/svg/basic_paperplane.svg
 INSTITUTIONS

RÉDUIRE LES ÉCHELONS TERRITORIAUX 

Emmanuel Macron souhaite supprimer “au moins un quart des départements, là où ils peuvent être rapprochés de l’une de nos grandes métropoles”. 

Dans sa réforme territoriale, François Hollande avait prévu de supprimer les conseils généraux (qui décident des politiques des départements). Il a ensuite fait marche arrière sur cette mesure. 

ACCÉLÉRER LE VOTE DE LOIS 

Emmanuel Macron propose de faire de la procédure d’urgence “la procédure par défaut d’examen des textes législatifs afin d’accélérer le travail parlementaire”

 

François Hollande s’est exprimé sur la question le 6 octobre 2016, lors du colloque Refaire la démocratie. Il a plaidé pour “revoir entièrement la procédure législative”, en proposant une nouvelle “procédure expresse” qui un délai de 70 jours au Parlement pour examiner un projet de loi, et une seule lecture par Chambre pour les textes en urgence. 

DIMINUER LES FINANCEMENTS PUBLICS AUX PARTIS POLITIQUES QUI NE RESPECTENT PAS LA PARITÉ

Emmanuel Macron espère ainsi que les partis politiques respecteront un partage équilibré entre hommes et femmes lors de la présentation de candidats. 

 

Adoptée pendant le quinquennat de François Hollande, la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes a permis de doubler les retenues financières appliquées aux partis politiques qui ne respectent pas la parité des candidatures aux élections législatives. 

 

NON-CUMUL DES MANDATS DANS LE TEMPS 

Dans le cadre d’une grande loi de moralisation de la vie publique, Emmanuel Macron propose “l’interdiction du cumul de plus de trois mandats identiques successifs”.

 

En 2016, François Hollande s’était dit favorable à une telle mesure. Pendant son quinquennat, il a fait voter une loi sur le non-cumul des mandats, qui interdit aux parlementaires (sénateurs et députés d’exercer un autre mandat exécutif local (maire, conseiller départemental ou régional par exemple).

Si François Hollande et Emmanuel Macron convergent sur de nombreux sujets, ils ont aussi leurs différences. Quelques exemples : 
Le nombre de fonctionnaires : Emmanuel Macron propose de réduire le nombre d’agents publics de 120 000 emplois sur la durée du quinquennat. Durant le quinquennat de François Hollande, il y a eu 9 000 fonctionnaires supplémentaires.
L’impôt sur la fortune : Emmanuel Macron souhaite le réformer et propose de le remplacer par “un Impôt sur la Fortune Immobilière, qui reposera uniquement sur les biens immobiliers, dans les mêmes conditions que l’ISF aujourd’hui”. En 2012, François Hollande voulait plutôt revenir sur les allégements de l’impôt sur la fortune “institués en 2011 par la droite, en relevant les taux d’imposition des plus gros patrimoines”.
L’âge de départ à la retraite : Emmanuel Macron souhaite maintenir l’âge de la retraite à 62 ans. Il veut créer un système universel pour fonctionnaires, salariés, et indépendants confondus. Chacun pourrait choisir son âge de départ, car les droits s’accumuleraient et se liquideraient à la carte. Dans son programme de 2012, François Hollande assurait “Je ferai en sorte que tous ceux qui ont 60 ans et qui auront cotisé la totalité de leurs annuités retrouvent le droit de partir à la retraite à taux plein à cet âge-là”. 
 La défiscalisation des heures supplémentaires : Emmanuel Macron souhaite rétablir les exonérations de cotisations sociales sur les heures supplémentaires. Une mesure supprimée par François Hollande en 2012.
 Le compte pénibilité : Créé pendant le quinquennat de François Hollande, Emmanuel Macron est pour sa suspension et souhaite plutôt le mettre en oeuvre de manière adaptée par branche. 

Save