Data présidentielle : les chiffres clefs

La quantité d’abstentionnistes, d’électeurs qui ont voté blanc ou nul, les budgets de campagnes, les scores électoraux : une élection présidentielle peut se lire via de nombreux chiffres. L’équipe de Voxe.org vous en a sélectionné quelques-uns qui mettent en perspective les résultats du 23 avril et le 2nd tour à venir.

A lire et partager avant le 7 mai. 

RÉPARTITION DES VOIX PAR CANDIDAT

Marine Le Pen et Emmanuel Macron se sont tous les deux qualifiés pour le second tour de l’élection présidentielle, avec respectivement 21,3 % et 24,01 % des suffrages exprimés. Environ 1 million de voix distancent les 2 finalistes.  

Environ 400 000 voix séparent Marine Le Pen de François Fillon. 

L’écart entre ce dernier et Jean-Luc Mélenchon est de près de 150 000 voix

ABSTENTIONS ET VOTES BLANCS/NULS

Entre le 1er tour de l’élection de 2012 et celui de cette année, l’abstention a très légèrement augmenté, passant de 20,5% à 22,2% (pourcentage calculé sur le nombre d’inscrits sur listes électorales). 

En 5 ans, la part des votes blancs et nuls a aussi légèrement progressé.

NB : Jusqu’à la présidentielle de 2012, les votes blancs et les votes nuls étaient comptabilisés ensemble, sans distinction. Une loi votée en 2014 donne une plus grande existence au vote blanc, en les comptabilisant à part du vote nul, mais toujours sans être comptabilisé parmi les suffrages exprimés. 

Au 1er tour de l’élection présidentielle 2017, les jeunes sont ceux qui se sont le plus abstenus de voter, selon une enquête réalisée par l’institut IPSOS. 71% des 18-24 se sont déplacés dans les bureaux de vote, contre 88% chez les plus de 70 ans.

VAINQUEUR AU 1ER TOUR = VAINQUEUR TOUT COURT ?

Depuis l’élection présidentielle de 1965 (la première à se tenir au suffrage universel direct en France), le 2e du 1er tour a parfois remporté le 2nd tour. Ce fut le cas en 1974 (François Mitterand avait remporté le 1er tour face à Valérie Giscard d’Estaing), en 1981 (scénario inverse avec François Mitterand et Valérie Giscard d’Estaing) et 1995 (Lionel Jospin vainqueur du 1er tour face à Jacques Chirac). 

Pour les autres élections présidentielles, le candidat qui a remporté le plus de voix au 1er tour a gagné le 2nd tour, comme pour les 3 dernières élections par exemple.

QUEL BUDGET ? 

Lors des 4 dernières élections, les candidats qui ont remporté l’élection avaient déclaré au minimum 18 millions d’euros de dépenses de campagne.  

Pour cette campagne, les candidats pouvaient dépenser au maximum 16,851 millions €, et jusqu’à 22,509 millions € pour ceux qui passent au 2nd tour. 

Les dépenses de campagne de l’élection en cours ne seront connues qu’après l’élection. Les candidats devront déposer leur compte de campagne auprès de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiquele 7 juillet 2017 au plus tard. Des dépenses qui seront publiées au plus tard un mois après, le 7 août. 

Publié le 28 avril 2017